MECANISATION DE L’AGRICULTURE AFRICAINE : Les femmes souhaitent bonne retraite à la houe manuelle

octobre 15th, 2019 | par afriktilgre@
MECANISATION DE L’AGRICULTURE AFRICAINE : Les femmes souhaitent bonne retraite à la houe manuelle
Agro-pastoral
0

En marge de la célébration de la journée internationale de la femme rurale instituée chaque 15 octobre, l’Union Africaine (UA) et le gouvernement du Burkina Faso ont lancé à Bobo Dioulasso la campagne visant à remplacer la houe manuelle par des équipements mécaniques de production, au profit des femmes en particulier. Le ton des activités de la campagne a été donné à travers des échanges et le dévoilement d’une statue symbolisant le départ à la retraite de la houe.

En Afrique subsaharienne, les femmes représentent 50% de la main d’œuvre agricole. La plupart d’entre elles s’épuisent dans leurs fermes sans grand rendement par manque d’outils modernes de production. Pour apporter sa contribution à la facilitation du travail agricole des paysans Africains en général et des femmes en particulier, l’Union Africaine a choisi la ville de Bobo Dioulasso pour accompagner officiellement la houe dans les musées. Le 14 octobre, en prélude au lancement officiel de cette campagne de confinement de la houe manuelle au musée, des femmes de l’espace CEDEAO et du Burkina Faso principalement ont enclenché le processus autour d’un forum sur l’allégement de la pénibilité du travail agricole des femmes, sous le leadership de l’épouse du premier ministre du Burkina Faso représentant la première dame marraine de l’évènement.


L’épouse du premier ministre ( au milieu) a chapeauté les échanges autour du forum

L’épouse du premier ministre ( au milieu) a chapeauté les échanges autour du forum

Josepha Sacko commissaire à l’économie rurale et à l’agriculture de la Commission de l’Union Africaine a profité de cette occasion pour signaler que, le continent africain n’a pas besoin de tendre toujours la main parce qu’il dispose de 60% des terres arable du monde. Selon elle, le monde rural Africain doit travailler à transformer l’informel par le formel, et cela passe par une mécanisation constante de son agriculture. Elle a insisté aussi sur le fait que, les autorités Africaines doivent équiper toute la chaine de valeur agricole (exploitation de la terre et transformation des produits agricoles) en engins mécaniques, afin que le berceau de l’humanité passe d’une agriculture de subsistance à une agriculture de taille industrielle.

La commissaire à l’économie rurale et à l’agriculture de la Commission de l’Union Africaine Josepha Sacko veut une agriculture Africaine débarrassée de la houe manuelle

La commissaire à l’économie rurale et à l’agriculture de la Commission de l’Union Africaine Josepha Sacko veut une agriculture Africaine débarrassée de la houe manuelle

Josepha Sacko a pris l’engagement de travailler à ce qu’à la fin de la campagne, le taux des femmes rurales disposant d’un titre foncier puisse dépasser les estimations actuelles qui s’élèvent à 15%. Sur cette question de propriété de la terre, le ministre de l’agriculture du Burkina Faso Salifou Ouédraogo a rassuré les femmes que, des agents de son ministère seront déployés sur le terrain pour les protéger de la spoliation de leurs terres à travers l’octroi de titres fonciers. L’envoyée spéciale sur les femmes, la paix et la sécurité de l’Union Africaine Bineta Diop a quant à elle annoncé, sous un tonnerre d’applaudissement, la mise en place d’un fond de 500 millions de dollars pour soutenir les Africaines qui entreprennent dans le milieu agricole.

Cliquez sur le lien ci dessous pour lire la déclaration à l’issue du forumhttp://afriktilgre.com/declaration-de-bobo-dioulasso-pour-lallegement-de-la-penibilite-des-travaux-agricoles-de-la-femme-rurale-dans-le-cadre-du-lancement-de-la-campagne-confinement-de-la-houe-manuelle-au/

Dévoilement de la statue symbolisant la fin de la houe

Après les échanges sur les modalités d’allègement du dur labeur des femmes dans les exploitations agricoles, les experts de l’Union Africaine et les premières autorités du Burkina Faso avec à leur tête le premier ministre et son épouse ont dévoilé à la place de l’Union Africaine de Bobo Dioulasso la statue symbolisant le départ à la retraite de la houe manuelle. Première du genre en Afrique, cette statue qui rend hommage à la femme rurale sonne comme un symbole d’interpellation des dirigeants Africains, afin qu’ils aident les agricultrices à se débarrasser réellement de la houe. Il faut noter que tout au long des cinq années que va durer la campagne, des statues de la même trame seront érigées dans les cinq régions de l’Afrique pour donner du tonus à la campagne.

Une vue de la statue symbolisant le confinement de la houe au musée

Une vue de la statue symbolisant le confinement de la houe au musée

 Par la suite, le premier responsable du département de l’agriculture Burkinabè a souligné que, le gouvernement, dans le souci de permettre aux femmes d’avoir accès aux outils mécaniques, a subventionné à 90% les engins à traction animale et à 45% les engins motorisés. Le ministre a promis également d’initier une opération qui va favoriser la mécanisation du travail agricole des femmes par le biais des leaders communautaires. Lesdits leaders devront travailler à mobiliser les personnes capables de financer l’achat des équipements mécaniques au profit de leur communauté. Au terme de la cérémonie de dévoilement de la statue, madame Zoura Ado productrice de la région du Tui a souhaité que la quantité des équipements subventionnés soit revue à la hausse, pour permettra à la campagne d’aller au-delà des discours ronflants.

Sougrinoma Ismaël GANSORE

147 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *