Burkina/Fusion Agriculture et Élevage : Il était temps

décembre 14th, 2021 | par afriktilgre@
Burkina/Fusion Agriculture et Élevage : Il était temps
L'autre regard
0

Depuis hier lundi 13 décembre 2021, la nouvelle équipe gouvernementale constituée par le Premier Ministre Lassina Zerbo est connue. Suite à la promesse du Président du Faso de travailler avec un gouvernement resserré, le Ministère des Ressources Animales et Halieutiques a été fusionné avec celui de l’Agriculture des Aménagements Hydro-agricoles et de la Mécanisation. Désormais les deux départements sont connus sous une seule appellation : Ministère de l’Agriculture des Aménagements Hydro-agricoles de la Mécanisation et des Ressources Animales et Halieutiques.

Pour diriger ce Ministère issu d’une fusion, le tout nouveau Premier Ministre a porté son choix sur Moussa Kabore ancien conseiller spécial du Président du Faso sur les questions agricoles. Dans le fonctionnement normal des choses il est inconcevable de parler d’agriculture sans évoquer le secteur de l’élevage. Les deux domaines vont de pair. Avoir donc un seul portefeuille ministériel qui gère l’agriculture et l’élevage n’est qu’un retour à l’ordre normal. La politique de développement des exploitations Agro-sylvo-pastorales Halieutiques, et même fauniques par extension, doit être menée en un seul endroit pour éviter de dilapider les ressources publiques dans un pays comme le Burkina Faso ou les priorités sont légions.

Il était temps de procéder à cette fusion. Elle devait même intervenir bien avant la conjoncture économique difficile qui a prévalu à la recomposition de l’exécutif. Nous irons plus loin en disant que le Président du Faso et son premier Ministre aurait dû ajouter l’environnement à ce réaménagement, pour créer tout simplement le Ministère du Développement rural. Ce n’est pas le nombre élevé de ministères qui témoigne de la qualité du travail sur le terrain, mais l’intégrité et l’efficacité des Hommes sur toute la chaîne.

Le défi actuellement avec cette nouvelle organisation est de travailler à ce que les questions agricoles ne prennent pas le pas sur les problématiques liées à la croissance des ressources animales.

Afriktilgre   

495 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *