Burkina Faso : Les Leos s’engagent aux cotés de l’environnement

août 30th, 2020 | par afriktilgre@
Burkina Faso : Les Leos s’engagent aux cotés de l’environnement
Le fil vert
0

Les différents Leos club de la cité de Ouagadougou, en partenariat avec la Jeune Chambre Internationale, ont mis en terre une centaine de plants, ce samedi 29 aout, dans la ferme agro-sylvo-pastorale de Guigemtenga située à Koubri. A côté du reboisement, d’autres activités étaient également au rendez-vous.
« La Journée verte ». C’est sous cette appellation que les Leos de la citée de Ouagadougou ont décidé, dans la matinée du 29 aout, de renforcer la ferme agro-sylvo-pastorale de Guigemtenga avec des nérés, des baobabs, des anacardiers et des plants de moringa. Avec une centaine de plants mis en terre, Léonce Tougma, président du Leo club Ouaga Doyen, a laissé entendre que l’objectif est de lutter contre la perte des espèces végétales due aux changements climatiques. La présente plantation d’arbres entre dans le cadre de l’appel au reboisement lancé depuis le 8 aout 2020 par le gouverneur du district 403 A3 Djeneba Diallo, ajoute t-il.

Léonce Tougma, président du Leo club Ouaga Doyen, et ses camarades veulent lutter contre la perte des espèces végétales.

Evariste Tiemtore, président exécutif 2020 de la Jeune Chambre Internationale Ouaga Synergie, a poursuivi en indiquant qu’un suivi évaluation sera initié à l’issue du reboisement, pour assurer un bon taux de reprise. Parlant de suivi évaluation, El Hadj Harouna Zoundi, promoteur de la ferme agro-sylvo-pastorale de Guigemtenga, a déclaré que cette approche adoptée par les Leos a permis d’enregistrer 90% de taux de reprise des plants de moringa mis en terre l’année passée sur le même site.

Tous les arbres mis en terre seront suivis

Il a par la suite félicité ses hôtes du jour pour avoir pensés à une plantation responsable, sur un site sécurisé. En effet, la ferme de sieur Zoundi s’étend sur plus de 3 hectares et est entièrement clôturée par un mur et entretenue par des techniciens d’agriculture.

Harouna Zoundi, en jaune, a félicité les Leos et la JCI pour le choix porté sur un site sécurisé

Il faut noter qu’en dehors de la séance de plantation, une formation en agri-preunariat au profit d’une centaine de jeunes était au programme de la journée Verte. Cette formation se veut être une action forte pour lutter contre la faim au Burkina Faso, à en croire les explications de Evariste Tiemtore. Sur ce point, El Hadj Harouna Zoundi a renchéri en invitant les jeunes à s’intéresser davantage à l’agrobusiness, afin de pousser le pays des hommes intègres vers l’auto-suffisante alimentaire. La formation a été suivie par une visite guidée de la ferme. Les Leos se sont dits aurevoir autour d’un match amical et un barbecue.


Ismaël GANSORE

134 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *