AGRICULTURE : Ça pue la malversation à AGRODIA

juillet 29th, 2020 | par afriktilgre@
AGRICULTURE :                      Ça pue la malversation à AGRODIA
Agro-pastoral
0

Des membres et représentants provinciaux de l’Association des Grossistes et Détaillants d’Intrants Agricoles du Burkina Faso ( AGRODIA) ont accusé, ce mardi 28 juillet 2020 au cours d’une conférence de presse, leur président national et d’autres membres du bureau exécutif de détournement de plus de 300 millions de FCFA, et  d’engrais subventionnés destinés aux producteurs.

Selon les explications des organisateurs de la conférence de presse, l’engrais détourné (NPK 14-23-14 et urée 46%)  devrait être mis à la disposition de producteurs de la région du Centre, du Nord, de la Boucle du Mouhoun, de l’Est et du Centre-nord à un prix subventionné de 12 000 F CFA le sac de 50 kg. Cette distribution est à mettre à l’actif de la campagne sèche 2020. Rabi Francis Tapsoba, chargé à l’organisation et à l’information de la section Kadiogo de AGRODIA et ses camarades ont déclaré par la suite qu’ils ont été surpris de constater que, les dotations qui étaient destinées aux producteurs bénéficiaires ne sont parvenues à destination, alors qu’au même moment ces produits subventionnés se retrouvent en vente sur le marché de Bobo Dioulasso, au-delà des couts officiels fixés par l’état Burkinabè.

Rabi Francis Tapsoba, chargé à l’organisation et à l’information de la section AGRODIA/KADIOGO

Mais Rabis Francis Tapsoba a d’emblée souligné qu’ils ont pris le soin d’alerter la brigade de gendarmerie de Bobo Dioulasso qui a déjà intercepté des chargements entiers de camions contenant des dizaines de tonnes, de même que des stocks dans des magasins de l’engrais subventionné. Pour le moment, les conférenciers du jour disent ignorer la quantité exacte d’engrais détournés, mais affirment que la vente est organisée par des individus dont la plupart sont des membres du bureau exécutif de l’association. Ils pointent clairement un regard accusateur sur le président national, Tangongosse W Yamine et certains membres du bureau exécutif. Ils ont tenu à dire qu’une procédure judiciaire est déjà enclenchée pour faire la lumière sur cette affaire qu’ils qualifient de criminelle et de terroriste.

 En ce qui concerne le point relatif au détournement de plus de 300 millions de F CFA,  Ces membres et représentants provinciaux ont précisé que, l’affaire remonte à 2017. Selon leurs explications, l’association aurait décidé à cette époque de procéder à une commande groupée, pour réduire les couts d’importation. Les membres intéressés devaient exprimer leurs besoins et effectuer un dépôt de 25% du cout de la commande. Le reliquat était solvable par la suite. Contre toute attente, Francis Tapsoba et ses acolytes affirment avoir découvert dans le rapport d’activités 2017 que, la commande a été faite à partir d’un prêt bancaire  et que le remboursement s’est opéré sur fonds propres de l’association. Dans ce jeu de cache-cache, les représentants provinciaux estiment que certains membres du bureau exécutif ont profité du prêt remboursé pour détourner une somme qui s’élèverait à 304 214 273 F CFA obtenue à partir de la vente d’engrais.

Au finish Kaouolobou Saibou, secrétaire de la section AGRODIA/Nahouri a laissé entendre que, le combat qu’ils mènent vise à rétablir les producteurs dans leurs droits. Il a ainsi demandé au ministère en charge de l’agriculture de se tenir à leurs côtés, dans cette recherche de la vérité.

Sougrinoma Ismaël GANSORE

390 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *