Production Biologique : Le CNABio apporte la bonne information à l’Union Nanglobzanga de Loumbila

mai 26th, 2021 | par afriktilgre@
Production Biologique : Le CNABio apporte la bonne information à l’Union Nanglobzanga de Loumbila
Agro-pastoral
0

Depuis le lundi 24 mai 2021, le Conseil National de l’Agriculture Biologique ( CNABio) forme 45 membres de l’Union des Groupements Maraîchers Nanglobzanga de Loumbila ( UNL) sur les principes de base de l’agroecologie et de l’agriculture biologique. Une formation de trois jours initiée en collaboration avec l’ONG Italienne Manitese.

Une vue des participants

Selon Souleymane Yougbare, chargé de mission au CNABio, la présente session de renforcement de capacités a vu le jour, suite à des insuffisances sur la compréhension de l’agriculture biologique constatées chez les membres de l’union, après une sortie terrain où l’équipe technique de son service a visité 34 sites appartenant à des maraichers de Nanglobzanga.
La grande majorité des exploitants des sites visités utilisaient de l’eau polluée pour arroser leurs cultures ( eau du barrage) ou étaient à proximité de parcelles de cultures conventionnelles ( l’eau de pluie transporte les résidus de pesticides vers leurs sites), mais se réclamaient producteurs de bio, explique Souleymane Yougbare.

Souleymane Yougbare chargé de mission au CNABio

Ces pratiques ne font pas bon ménage avec l’agriculture biologique, précise par la suite Jean De Dieu Sawadogo technicien BioSPG au CNABio.
L’objectif de cette formation est d’aboutir à une certification BioSPG du site abritant le siège de l’union, le seul lieu jugé apte à aller vers une certification BioSPG, à l’issue de la tournée des techniciens du CNABio. Ledit site a été retenu au regard de son positionnement, loin des zones de production conventionnelle, et des pratiques qui y sont observées (utilisation de l’eau de forage pour le maraîchage au détriment de l’eau du barrage déjà polluée).
Après deux jours de formation, Jean De Dieu Sawadogo juge déjà satisfaisant, le niveau de compréhension des participants et surtout leur volonté à aller vers une transition agroécologique biologique. << Les participants ont tenté de trouver des solutions à toutes les limites de l’agriculture conventionnelle qui ont été soulevées en salle. Ça c’est déjà une très belle perspective, parce que quand le producteur s’engage à trouver la solution à une limite, cela veut dire qu’il est déjà prêt. Ils ont par exemple pris l’engagement de sensibiliser leurs voisins, pour qu’ils n’utilisent pas de produits chimiques, afin d’éviter la contamination des sites sur lesquels ils travaillent.>>, confie Jean De Dieu Sawadogo.

Jean De Dieu Sawadogo technicien BioSPG au CNABio

A 24 heures de la fin de la formation, Thomas Ouédraogo, président de l’Union des Groupements Maraîchers Nanglobzanga de Loumbila, a d’emblée salué les efforts de l’équipe du CNABio qui a d’ores et déjà apporté des remarques constructives sur la manière dont lui et ses pairs procédaient pour la fabrication du compost.

Thomas Ouédraogo président de l’UNL

Il a promis aussi de travailler à ventiler la bonne information sur la production écologique biologique, afin qu’il ait dans les années à venir, plusieurs sites certifiés ou aptes à la certification. L’UNL compte 238 membres répartis dans 9 villages de la commune de Loumbila.

Sougrinoma Ismaël Gansore

62 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *