Mali : Les secteurs de la pêche et de l’aquaculture vont recevoir 15 millions de dollars pour leur développement

novembre 30th, 2020 | par afriktilgre@
Mali : Les secteurs de la pêche et de l’aquaculture vont recevoir 15 millions de dollars pour leur développement
Agro-pastoral
0

Un plan de développement de la pêche et de l’aquaculture sera bientôt financé sur trois ans par les partenaires du Mali à hauteur de 15 millions de dollars, a indiqué ce vendredi la représentation de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) à l’issue d’une rencontre de deux jours (les 18 et 19 novembre) du sous-secteur à Bamako.

La principale condition posée par les Partenaires techniques et financiers du pays (PTF) pour ce financement vient d’être satisfaite par le ministère malien de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, selon la CEDEARO. Il s’agissait d’unifier les acteurs de ce sous-secteur vital à l’économie malienne.

« Cette phase d’unification des professionnels était le préalable à l’adoption d’un Plan d’actions sur les trois ans à venir. Et ce plan va bénéficier d’un soutien de 15 million de dollars, soit plus de 10 milliards de francs CFA, des partenaires du pays », a déclaré à la presse Aboubacar Sidibé, l’expert assistant technique de la CEDEAO pour le sous-secteur.

Selon le rapport du 4e trimestre 2019 de l’Institut national de la Statistique (#INSAT), le sous-secteur de la pèche et de l’aquaculture du Mali a contribué à hauteur de 3,9% du PIB du pays. Durant la même année, la production halieutique a atteint 116.000 tonnes de poisons, plaçant le Mali parmi les premiers pays africains producteurs de poisson d’eau douce.

Les emplois générés en amont et en aval de la filière pêche sont estimés à au moins 500.000, soit 7,2 % de la production active, a ajouté l’INSAT.

A cet égard, il a été mis en place jeudi un bureau de la Plateforme nationale des acteurs non étatiques de la pêche et de l’aquaculture du Mali (PANEPAM).

La mise en place de la Plateforme va permettre de surmonter des obstacles au développement de la pêche et de l’aquaculture dans le pays, selon un conseiller du ministère malien de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche.

Source: Agence de presse Xinhua

201 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *