Côte d’Ivoire/Noix de cajou: le prix du kilogramme fixé à 305 FCFA pour la campagne 2022

janvier 28th, 2022 | par afriktilgre@
Côte d’Ivoire/Noix de cajou: le prix du kilogramme fixé à 305 FCFA pour la campagne 2022
Agro-pastoral
0

En Côte d’Ivoire, le prix plancher bord champ du kilogramme de la noix de cajou, appliqué aux paysans, a été fixé à 305 FCFA pour la campagne de commercialisation 2022 qui s’ouvrira le 4 février. L’annonce a été faite au terme du Conseil des Ministres du mercredi 26 janvier 2022.

Sur proposition du Conseil du Coton et de l’Anacarde, le Conseil des Ministres a fixé l’ouverture de la campagne de commercialisation de la noix de cajou au 04 février 2022. Le prix plancher obligatoire d’achat aux producteurs, pour la noix de cajou bien séchée et bien triée, ne comportant aucune matière étrangère est fixé à 305 FCFA/kg. Les prix planchers aux magasins intérieurs sont fixés à 330 FCFA/kg contre 359 FCFA/Kg pour les magasins usines et à 389 FCFA/Kg pour ce qui est des magasins portuaires.

Pour ce qui est du bilan de la campagne 2021 de la filière anacarde, le Conseil a indiqué que malgré le contexte de la Covid-19, les dispositions mises en œuvre ont permis d’enregistrer des résultats probants marqués par le respect des prix. Ainsi, les revenus des producteurs ont connu une hausse de plus de 14%. Ils sont passés de 297 milliards de FCFA en 2020 à 339 milliards de FCFA en 2021, faisant de la Côte d’Ivoire le premier pays transformateur de noix de cajou en Afrique, et le 3e dans le monde en 2021 avec 136 854 tonnes réalisées. Le pays a également maintenu sa place de leader mondial au niveau de la production et de l’exportation de la noix de cajou avec 805 748 tonnes exportées.

Découvrez ici quelques projets d’industrialisation de la Côte d’Ivoire dans la filière anacarde

Pour la nouvelle campagne, il est attendue une production estimée à 1,04 million de tonnes de noix contre 968 676 tonnes en 2021. Elle permettra à la Côte d’Ivoire de consolider son rang de leader mondial de la noix de cajou avec quasiment le 1/4 de la production mondiale.

En dépit des performances enregistrées par la filière, le volet transformation reste le maillon faible de la chaîne avec 136 854 tonnes de noix usinées. Pour redynamiser ce volet, l’annexe fiscale 2022 a revu à la hausse la taxe à l’exportation de la noix de cajou brute.

Fernand Appia

302 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *