Côte d’Ivoire/Campagne 2022 de la cajou: 17% de la production devrait être transformé localement

février 14th, 2022 | par afriktilgre@
Côte d’Ivoire/Campagne 2022 de la cajou: 17% de la production devrait être transformé localement
Agro-pastoral
0

La Côte d’Ivoire a lancé officiellement, le vendredi 11 février, sa campagne de commercialisation de la noix de cajou pour l’année 2022. L’objectif cette année est de produire 1,04 million de tonnes contre 968.676 tonnes en 2021. Par ailleurs, le Conseil du coton et de l’anacarde (CCA) a annoncé l’aménagement de deux zones industrielles pour la transformation de la noix de cajou.

Produire 1,04 million de tonnes pour la campagne 2022 contre 968.676 tonnes en 2021, c’est l’objectif affiché par le Conseil du coton et de l’anacarde (CCA). Les ambitions et les enjeux de la campagne de commercialisation de la noix de cajou pour 2022 ont été dévoilés par le CCA, le vendredi 11 février 2022 au cours d’un point de presse à la Caistab, Abidjan-Plateau.

La Côte d’Ivoire emploie tous les moyens en vue d’investissements massifs dans la transformation, pour créer davantage de valeurs ajoutées à la noix de cajou. Ainsi, Hyacinthe Ouattara, Président du conseil d’administration du CCA, à fait savoir que sur la projection de 1 040 000 tonnes, 17% soit 180 000 tonnes devraient être transformées localement.

Lire aussi 👆

Par ailleurs, le CCA a annoncé l’aménagement de deux zones industrielles pour la transformation de la noix de cajou. Elles seront construites respectivement à Bondoukou (nord-est- région de Gontougo) et à Korhogo, au nord de la Côte d’Ivoire, et aménagées aux normes et standards internationaux. Selon le Directeur Général du CCA, Dr Adama Coulibaly, l’aménagement de ces zones constitue l’innovation majeure apportée en cette année nouvelle dans la politique de la noix de cajou.

Pour la présente campagne, le prix minimum obligatoire bord champ pour la noix de cajou bien séchée et bien triée, ne comportant aucune matière étrangère, est fixé à 305 F CFA/kg. Le prix plancher obligatoire magasin intérieur à 330 F CFA/kg. Le prix plancher obligatoire magasin usine, à 359 F CFA/kg et le prix plancher obligatoire magasin portuaire à 389 F CFA/kg.

Dans un contexte marqué par la Covid-19, le PCA du CCA estime que ces prix répondent à une volonté de promouvoir l’équilibre de la filière et créer les conditions d’enlèvement rapide de la production.

Dr Coulibaly a fait observer que la Côte d’Ivoire est en voie d’atteindre l’objectif de 50% de transformation de sa production de cajou d’ici à 2025. Il a précisé également que sur les 45 usines de plus de cinq mille tonnes de noix de cajou, dans toute l’Afrique, la Côte d’Ivoire abrite la moitié.

Pour rappel, le pays de Houphouët Boigny est le premier transformateur en Afrique et le troisième après le Vietnam et l’Inde avec 136.854 tonnes transformées en 2021. Le pays maintient toujours son rang de leader mondial au niveau de la production et de l’exportation avec 805.748 tonnes exportées.

Fernand Appia

352 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *