Aujourd’hui, le monde célèbre la «Terre nourricière»

avril 22nd, 2022 | par afriktilgre@
Aujourd’hui, le monde célèbre la «Terre nourricière»
Agro-pastoral
0

Depuis 2009, l’Assemblée générale des Nations Unies a désignée le 22 avril Journée Internationale de la Terre nourricière. Cette édition 2022 est la première de la « Décennie des Nations Unies pour la restauration des écosystèmes ». Au Burkina Faso, 34% du territoire national, soit 9.234.500 ha des terres agricoles sont dégradés, avec une progression estimée à environ 105 000 à 250 000 ha par an, ces 10 dernières années, selon des estimations de SOS Sahel. Cette perte accélérée des terres arables est en grande partie due à l’action de l’homme, notamment l’utilisation abusive de pesticides chimiques, très souvent non homologués, dans la production agricole.

Une enquête menée au cours du mois de juin 2021 par la section Burkina de la Coalition pour la protection du Patrimoine Génétique Africain (COPAGEN Burkina) révèle d’ailleurs que, 126 pesticides prohibés sont utilisés dans plusieurs grandes zones de production du pays, telles que la région des Hauts Bassins et  la Boucle du Mouhoun.

Lire ici pour en savoir plus sur cette enquête de la COPAGEN Burkina.

 Face à cette situation, plusieurs ONG et associations, à l’image de Inades Formation Burkina, s’investissent dans la promotion des bio-intrants, afin de proposer une alternative à l’utilisation de ces pesticides chimiques de synthèse. Dans le cadre de la campagne Conscience AlimenTerre, une initiative qui veut contribuer à la concrétisation, dans les pays africains, du droit des populations à une alimentation suffisante, saine et durable, elle (ndlr Inades Formation Burkina) a réalisé une cartographie des acteurs à mobiliser pour un plaidoyer en faveur des bio-intrants.

Sougrinoma Ismaël Gansore

199 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *