Vous recherchez des acteurs de l’agroécologie au Burkina, cliquez sur pega-bf.com

décembre 9th, 2021 | par afriktilgre@
Vous recherchez des acteurs de l’agroécologie au Burkina, cliquez sur pega-bf.com
Agri-innove
0

Développée par Tougri Kayabila, PEGA( www.pega-bf.com) est une plateforme d’information, de géolocalisation et de mise en réseau des acteurs de l’agroécologie au Burkina Faso. Le but de PEGA est de créer une sorte d’émulation et de faire naitre des vocations auprès de ceux qui ne sont pas dans l’agroécologie. Pour le moment, la plateforme prend seulement en compte les acteurs de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso. Cependant, elle ambitionne enrôler ceux de l’intérieur du pays en 2022 et couvrir la sous-région Ouest Africaine en 2024.

La Plateforme Électronique de Géolocalisation des acteurs de l’Agroécologie (PEGA) est une plateforme unique de capitalisation des données en matière d’agroécologie au Burkina Faso. PEGA intègre des données multiples comme les expériences, les pratiques, les superficies emblavées, les productions/spéculations, la cartographie des acteurs de l’agroécologie, les cadres de concertation, les initiatives porteuses, etc. Pour le porteur du projet, Tougri Kayabila, l’utilité de la plateforme réside dans le fait qu’elle met en réseau les différents acteurs notamment, les exploitants de fermes, les producteurs, ceux qui commercialisent et les acteurs de l’appui-conseils.

Tougri Kayabila porteur du projet PEGA

A travers PEGA, Tougri Kayabila dit vouloir susciter de la vocation et de l’intérêt pour cette pratique agroécologique. Il veut aussi rendre disponible un outil d’information sur les acteurs de l’agroécologie, de géolocalisation, d’interconnexion, de partage d’expériences et de prise de décision en matière d’agroécologie. « Il faut que l’exploitant de ferme qui a besoin d’un acteur qui produit des intrants, puisse à travers cette plateforme trouver celui qui le commercialise pour qu’il ait la facilité opératoire », fait-il savoir.

Alimata Sawadogo, Développeuse de la plateforme PEGA en compagnie de Tougri Kayabila.

La plateforme est fonctionnelle et les résultats sont visibles, mais des défis restent à relever dans la continuité du projet, souligne Tougri Kayabila. Il s’agit notamment, d’étendre la zone de couverture, avoir des partenaires qui adhèrent au projet, enfin l’appropriation de la plateforme par les acteurs eux même. Si pour l’instant PEGA prend uniquement en compte les acteurs de l’agroécologie de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso, elle envisage enregistrer en 2022, ceux de l’intérieur du pays. L’ambition à l’horizon 2024 est d’intégrer les praticiens de l’agroécologie dans la sous-région Ouest-Africaine.

A noter que, le projet PEGA est l’un des lauréats du Wee-kend des solutions, une initiative développée dans le cadre du projet PARFAO (Promouvoir l’agroécologie par la recherche et la formation en Afrique de l’Ouest).

Fernand Appia

255 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *