Un concours de slam pour promouvoir la justice climatique

décembre 31st, 2022 | par afriktilgre@
Un concours de slam pour promouvoir la justice climatique
Le fil vert
0

La première édition du concours de slam « Slam pour le climat », organisé par la coordination Nationale de Jeunes pour l’Environnement le Climat (CONAJEC) a connu son épilogue le vendredi 30 décembre 2022 à Ouagadougou. Pour ce premier numéro du concours le thème était « Justice climatique ».

Débuté avec soixante-trois (63) candidats à la présélection, la phase finale du concours « Slam pour le climat » a réuni dans la soirée du vendredi 30 décembre 2022, quinze (15) candidats finalistes. Au terme des prestations soumises au jugement d’un jury présidé par Djibrilou Dembélé dit Majesty la parole, artiste slameur, quatre parmi eux ont été primés. C’est ainsi que Désiré Dabiré, étudiant en Master 2 traduction et interprétation, repart avec le premier prix.

Le vainqueur recevant son prix

Pour ce dernier, la question du climat est cruciale. « Le climat est vraiment menacé. C’est l’avenir de tout le monde qui est en jeu. C’est une occasion pour nous de porter la voix aux camarades (ndlr jeunes) et aux prochaines générations.» a-t-il déclaré. Le deuxième et le quatrième prix reviennent à Romaric DALA et Jean SANOU, tandis que Farida Ouattara seule fille parmi les lauréats s’est adjugé le troisième.

Pour elle le troisième prix loin de la décourager est une source de motivation pour l’avenir. « Ce troisième prix m’incite à continuer et à m’améliorer. » confie-t-elle.
Les quatre (4) lauréats ont reçus chacun un trophée et des enveloppes de 150 000, 75 000, 50 000, et 25 000 FCFA, respectivement de la première à la quatrième place.

Le niveau global des candidats jugé bon par le jury

Pour cette première édition de « Slam pour le climat » quatre critères que sont le message, le rendu, la qualité et l’originalité ont été considérés. De l’avis du président du jury, le niveau des prestations est satisfaisant tant dans le rendu que dans la qualité du message.

Des organisateurs satisfaits

Aboubacar Lougué (Coodonnateur de la CONAJEC) on ne s’est pas ennuyés avec les 15 candidats à cette finale

Pour Aboubacar Lougué, coordonnateur général de la CONAJEC, au vu de l’engouement suscité par cette initiative sa structure ne peut qu’être satisfaite. Il précise que le présent concours s’inscrit dans un vaste projet africain et a pour objectif de créer des mouvements forts des communautés en faveur du climat. Le premier responsable de la structure espère déjà compter sur le réseau créé par ce concours pour un engagement des jeunes en faveur de la justice climatique.

Adrien Djiguemdé

246 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *