Tanzanie : Une nouvelle mesure interdit l’abattage des ânes

juin 21st, 2022 | par afriktilgre@
Tanzanie : Une nouvelle mesure  interdit l’abattage des ânes
Agro-pastoral
0

Depuis janvier 2022, l’abattage des ânes à des fins d’exportation est interdit en Tanzanie. L’annonce a été faite par le ministre tanzanien en charge de l’élevage, au cours d’un discours devant la représentation nationale.

Cette nouvelle mesure couvre une période de dix ans. Elle vise à prévenir le risque de disparition de l’espèce asine. De 2016 à nos jours, la population asine est passée de 650 000 à 300 000, selon des estimations de l’ONG Brooke.

Cette régression s’explique par la forte demande en ejiao, une gélatine présente dans la peau d’âne, très prisé par les chinois qui lui attribuent des vertus cosmétiques et médicinales, poursuit la même source. Mashimba Mashauri Ndakithe, Ministre de l’élevage de la Tanzanie, a dans son adresse demandé aux investisseurs du domaine de se retourner vers d’autres animaux, afin de laisser une vie aux ânes.

Raphael Kinoti, Directeur régionale de Brooke Afrique de l’Est, pour sa part parle d’une bonne nouvelle pour les ânes et les habitants de l’Afrique de l’Est. « Cela nous fait franchir une étape supplémentaire vers une interdiction régionale complète de ce commerce cruel .Une chose pour laquelle nous continuons à nous battre. », explique-t-il.

En rappel, la même mesure d’interdiction avait été adoptée en 2017, avant d’être révoquée en février 2018, laissant libre cours aux abattoirs de reprendre service.

En dehors de la Tanzanie, d’autres pays tels que le Kenya et le Nigéria ont également interdit l’abattage des ânes pour leurs peaux.

Assetou Zallé (Stagiaire)

189 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *