Sénégal /Horticulture : La filière affiche de belles perspectives

février 12th, 2021 | par afriktilgre@
Sénégal /Horticulture : La filière affiche de belles perspectives
Agro-pastoral
0

Dans le cadre de la tournée de la Fédération des producteurs maraîchers des Niayes (Fdmn), le directeur national de l’horticulture, Macoumba Diouf, s’est rendu dans des champs à Bayakh et à Diogo (zone des Niayes). Il est revenu sur les résultats obtenus, les prévisions et les attentes. Pour cette année, le Sénégal table sur une récolte de 150 000 tonnes de pommes de terre, soit 20 000 tonnes de plus qu’en 2020.

Au Sénégal, les autorités prévoient une bonne production de pomme de terre cette année. Selon Macoumba Diouf, directeur national de l’horticulture, le pays devrait récolter 150 000 tonnes du tubercule, soit 20 000 tonnes de plus qu’en 2020. Cet objectif sera atteint grâce au soutien de l’Etat aussi bien dans l’accès aux engrais qu’aux semences améliorées.

Selon Macoumba Diouf, le gouvernement sénégalais a subventionné à hauteur de 46% les producteurs soit 3 500 000 000 F CFA ce qui a permis d’importer 12 000 tonnes de semences de pommes de terre au profit des producteurs cette année. << On est passé de 130 millions en 2012 à 6,5 milliards en 2018 et cette année 3 milliards 500 millions de F CFA pour subventionner environ 12 000 tonnes de semences de pommes terre. Des résultats obtenus grâce aux efforts consentis par l’État depuis 2012 et qui ont fait que la production passe de 15 000 tonnes à plus de 140 000 tonnes. Près de 15 milliards en semences et engrais y ont été investis par l’État>>, explique-t-il.

Dr Macoumba Diouf, directeur national de l’horticulture, annonce une bonne récolte de la pomme de terre cette année

 Du côté des producteurs, le Secrétaire général de l’association des producteurs de la zone des Niayes annonce que plus de 100 hectares de pommes de terre sont présentement exploités et des milliers de producteurs sont concernés. Au regard de l’impact de la saisonnalité et de la périssabilité des cultures horticoles, il sollicite un soutien des autorités pour faire face aux difficultés liées à la conservation. A noter que l’importation de la pomme de terre est gelée au Sénégal depuis décembre 2020, afin de permettre aux producteurs d’écouler sans concurrence étrangère leurs récoltes.

Fernand Appia

373 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *