Secteur Minier au Burkina : Un décret pour favoriser les fournisseurs locaux de biens et services

septembre 22nd, 2021 | par afriktilgre@
Secteur Minier au Burkina : Un décret pour favoriser les fournisseurs locaux de biens et services
Le fil vert
0

Le conseil des Ministres du mercredi 22 septembre 2021 a adopté un décret portant fixation des conditions de fourniture locale dans le secteur minier. Ce décret veut favoriser la construction d’une expertise locale solide dans le secteur minier

A l’issue du Conseil des Ministres de ce mercredi 22 septembre 2021, le porte-parole du Gouvernement Ousseni Tamboura a fait savoir qu’il a été adopté, au titre du Ministère de l’Énergie, des Mines et des Carrières, un rapport relatif à un décret portant fixation des conditions de fourniture locale dans le secteur minier. Ledit décret vise l’application de la loi 036-2015 du 26 juin 2015 portant code minier du Burkina Faso et qui dispose en son article 101 que les titulaires des titres miniers ou autorisations ainsi que leurs sous-traitants accordent  par préférence aux entreprises Burkinabè tout contrat de prestation de service ou de fourniture de biens à des conditions équivalentes de prix, de qualité et de délai.

Ce décret fait désormais obligation aux entreprises et à leurs sous-traitants d’accorder aux personnes physiques ou morales Burkinabè tout contrat de prestation de service, tout en définissant la liste des biens et services assortie de quota à respecter, précise Ousséni Tamboura. Il a ajouté que l’adoption de ce décret permet de promouvoir la fourniture locale de biens et services miniers et faciliter le transfert de compétences et de technologies au profit des nationaux.

Bachir Ismaël Ouédraogo, Ministre de l’Énergie, des Mines et des Carrières

Pour Bachir Ismaël Ouédraogo, Ministre de l’Énergie, des Mines et des Carrières, le présent décret vise à bâtir au niveau local des champions nationaux dans le secteur minier. «  Nous voulons qu’il ait des entrepreneurs Burkinabè qui deviennent propriétaires de mines » confie-t-il, avant de traduire toute sa fierté de constater un engouement des Burkinabè vers les métiers de la mine. «  Quand vous regardez aujourd’hui dans la mine, pratiquement 100% ce sont des Burkinabè et nous sommes fiers de voir que nous avons sur toute la chaine des Burkinabè qui maitrisent le travail. », dit-il. En somme, le Ministre en charge des Mines a invité les acteurs du privé à se serrer les coudes pour mieux saisir les opportunités qu’offre  ce cadre réglementaire avantageux. Il faut noter également qu’un cadre tripartite regroupant les entreprises minières, l’administration et les fournisseurs miniers est mis en place pour pouvoir suivre au pas à pas ce qui est fait, selon les explications du Ministre.

Sougrinoma Ismaël GANSORE

Halidou Jonathan OUEDRAOGO ( Stagiaire)

259 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *