« Pierre Rabhi s’était baptisé paysan sans frontière » Sylvain Korogo fait des confidences sur le pionnier de l’Agroécologie

décembre 18th, 2021 | par afriktilgre@
« Pierre Rabhi s’était baptisé paysan sans frontière » Sylvain Korogo fait des confidences sur le pionnier de l’Agroécologie
Agri-innove
0

Sylvain Korogo, président de l’Association pour la Vulgarisation de l’Appui aux Producteurs Agroécologistes (AVAPAS), a salué ce jeudi 16 décembre la mémoire du regretté Pierre Rabhi. Cité parmi les élèves du paysan et écrivain Franco-Algérien, Sylvain Korogo a loué les œuvres de l’homme en faveur d’une agriculture respectueuse de l’environnement.

« Pierre Rabhi nous a formé en 1984 quand le Ministère en charge de l’Agriculture m’a identifié pour le recevoir à mon école (Centre de Formation des Formateurs des Agriculteurs de Kamboinsin). Ensuite j’ai pris le bâton du pèlerin pour faire le tour du Burkina Faso au sein des Organisations Paysannes, des Centres de Promotion Rurale, des Lycées Agricoles etc. Le message de l’agroécologie a été très bien accueilli un peu partout. En 1987 à l’issue du bilan positif de notre tournée nationale, le Ministère m’a envoyé en France pour partager avec les Français l’expérience Burkinabè en matière d’agroécologie. », confie-t-il avant de préciser que :

« Grace à cette mission nous avons fait le tour de la France, Pierre Rabhi et moi. Pierre Rabhi s’était baptisé paysan sans frontière. C’est un homme qui a été touché, mordu par le travail de la terre. Le combat de Pierre Rabhi est crédible et porteur. Aujourd’hui le sac d’engrais coûte combien, c’est plus de 25 000 F CFA. Pour un paysan qui n’a que ses deux poulets ou sa chèvre, comment il peut s’en sortir. L’agroécologie est arrivée à point nommé parce qu’elle est à la portée du paysan qui a la volonté, mais qui manque de moyens financiers pour son activité. L’agroécologie lui donne les voies et moyens pour fertiliser sa terre, pour traiter ses plantes, pour organiser son exploitation, pour planifier, pour tout faire.>>.

Pierre Rabhi Franco-Algerien décédé le 4 décembre 2021. Il est considéré comme le pionnier de l’agroécologie.

Sylvain Korogo a souligné également que l’œuvre de Pierre Rabhi ne fait que s’affirmer de jour en jour. Les preuves existent, sur un terrain dénudé nous avons fait deux (02) tonnes à l’hectare grâce au Zai modernisé, se satisfait-il.

En rappel Pierre Rabhi est décédé le 4 décembre 2021 à l’age de 83 ans. Algérien Nationalisé Français, il est considéré comme le pionnier de l’agroécologie. L’agroécologie est une manière naturelle de pratiquer l’agriculture en respectant l’environnement et la santé des Hommes.

Sougrinoma Ismaël Gansore

301 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *