Ouagadougou: ASTM renforce les capacités d’une vingtaine d’acteurs de ses structures partenaires en GARD

mai 12th, 2021 | par afriktilgre@
Ouagadougou: ASTM renforce les capacités d’une vingtaine d’acteurs de ses structures partenaires en GARD
L'autre regard
0

Dans le cadre de la mise en œuvre de son programme d’Accord-Cadre 2020-2024, Action Solidarité Tiers Monde (ASTM)  a initié du 03 au 7 mai 2021, au Centre Lorette, une formation au profit de ses partenaires (CNABio, ONG ARFA, CTPA Wendkuuni). A cet effet, ce sont 20 participants issus de ces structures qui ont été outillés sur la Gestion Axée sur les Résultats de Développement (GARD), la planification et le suivi des programmes/projets, les Initiatives à Résultats Rapides (IRR).

Pour mener à bien la mission assignée par ASTM et ses partenaires, il était approprié que toutes les parties prenantes se dotent d’outils de gestion optimale des projets d’où, le choix de la Gestion Axée sur les Résultats de Développement (GARD) élargie aux Initiatives à Résultats Rapides (IRR). C’est donc pour renforcer les capacités des acteurs sur ces outils que cette formation a été initiée, avec à la clé une attestation pour chaque participant.

Au terme de ces cinq jours de travaux, les participants ont acquis de solides compétences qu’ils pourront implémenter sur le terrain. Désormais, ils sont à mesure d’élaborer les outils de la GARD, de mieux planifier et suivre les actions contenues dans leurs programmes/projets et de mettre en place un système de gestion axée sur les résultats et de les utiliser. Ils sont également capables de maîtriser les IRR, de les coupler avec la GARD et de se familiariser avec les outils pratiques d’analyse et de gestion des risques.

Pendant cinq jours, les 20 participants ont été à l’école de l’ASTM

Partenaire de ASTM depuis 2015, le Conseil National de l’Agriculture Biologique (CNABio) par la voix de sa Coordonnatrice, Samba Clémence Lakoandé, se réjouit de cette formation qui a permis de renforcer les capacités de son équipe technique, en terme d’élaboration de projet. Selon elle, cette formation a donné des outils qui permettent de bien élaborer des projets, de bien répondre aux appels à projet parce que le défi aussi du CNABio c’est d’avoir des projets et des partenariats pour l’épanouissement des acteurs. « Avec cette formation nous sommes confiants que nous allons avoir plus de projets pour renforcer les capacités des acteurs, pour faire des plaidoyers, pour la sensibilisation, pour la certification BioSPG »,  affirme-t-elle.

Samba Clémence Lakoandé, Coordonnatrice du CNABio, se réjouit de cette formation

Dans la même logique, Windlasida Florence Bassono/Kaboré, Coordonnatrice de la Coopérative de transformation de produits agricoles Wendkuuni, estime que la formation a été bénéfique. Elle a permis de connaître la GARD ainsi que ses différents outils ( le cadre logique, le cadre de mesure du rendement et le registre des risques) qui serviront dans la gestion des projets de la coopérative. Windlasida Florence Bassono/Kaboré s’est par la suite engagée à appliquer la GARD dans sa structure, afin que celle-ci puisse prospérer et que les partenaires soient fiers des résultats.

Windlasida Florence Bassono, Coordonnatrice de la CTPA Wendkuuni: “la formation nous a permis de connaître la GARD ainsi que ses différents outils.”

Pour Abel Béda, Coordonnateur général de l’ONG ARFA, cette formation fut une belle opportunité. « Nous sommes venus avec une équipe de 10 chefs de projets pour mieux saisir les outils de la GARD, afin de les implémenter dans nos différents projets. Au-delà du partenariat avec ASTM, nous sommes à l’échelle nationale dans cette dynamique de gestion efficiente de nos projets et la GARD s’est montrée jusque-là comme l’outil de référence actuellement », avance Abel Béda. Il a en somme encouragé ce genre de collaboration qui permet aux organisations locales de se construire et d’être à mesure de dérouler des actions sur le terrain, sans avoir besoin de déplacer un expert pour l’évaluation.

Abel Béda , Coordonnateur général de l’ONG ARFA : “cette formation fut une belle opportunité pour nous.”

ASTM est présente au Burkina Faso depuis 2004, avec pour mission d’agir pour le développement économique et social des populations rurales et périurbaines d’Afrique subsaharienne.

Fernand Appia

68 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *