L’USAID octroie $ 1 million à Nafaso au Burkina pour doper la filière riz

mai 19th, 2021 | par afriktilgre@
L’USAID octroie $ 1 million à Nafaso au Burkina pour doper la filière riz
Agri-innove
0

Dans le cadre du projet West Africa Trade & Investment Hub («Trade Hub»), l’USAID a octroyé la semaine dernière $ 1 million soit environ 537 millions de F CFA à la société semencière Neema agricole du Faso (Nafaso), basée à Bobo-Dioulasso. Objectif : stimuler la production de riz au Burkina Faso.

En effet, selon l’USAID, la consommation de riz blanc a augmenté de 15% par an chez les nouveaux consommateurs réguliers de riz en Afrique de l’Ouest et la production locale de riz blanc ne suit pas. Or, «la disponibilité permanente du riz blanc est étroitement liée à la sécurité alimentaire des Burkinabè et des autres populations ouest-africaines ».

L’agence américaine a identifié deux blocages majeurs : l’absence de production mécanisée de riz et la qualité insuffisante des intrants agricoles tels que les semences. « Ces défis se traduisent par de faibles rendements de riz et des pertes de revenus importantes pour les agriculteurs, tout en exposant davantage les pays à la dépendance aux importations de riz blanc, qui peuvent être perturbées à tout moment, en période de conflit sociopolitique ou de crise telle que la pandémie de Covide-19 », souligne le communiqué.

Dans le cadre de ce partenariat, Nafaso va rajouter 3 600 riziculteurs et 60 producteurs de semences à son réseau actuel de petits exploitants expérimentés dans les zones ; il leur fournira des intrants agricoles, des terres et une formation sur les techniques modernes de culture, de stockage et de conservation. Nafaso va également conclure des contrats avec ces 3 660 agriculteurs pour s’assurer d’un approvisionnement régulier en riz ce qui permettra, côté agriculteurs, d’avoir un acheteur garanti et un revenu stable. A noter que la majorité de ces nouveaux petits exploitants seront des femmes et des jeunes.

Avec ce financement, Nafaso va rajouter 3 600 riziculteurs et 60 producteurs de semences à son réseau actuel de petits exploitants.

Une partie de l’investissement américain servira aussi à construire une usine de transformation et de conditionnement du riz à Bobo-Dioulasso.

« A travers ce projet, Nafaso entend créer à terme plus de 15 600 nouveaux emplois dans la chaîne de valeur du riz [et] de générer au moins $ 21 millions de ventes pendant la durée du projet, dont $ 1,8 millions de ventes liées aux exportations régionales de riz en Afrique de l’Ouest.”

Commodafrica

56 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *