L’Hyptis Suaveolens : Une nouvelle menace pour la biodiversité au Burkina Faso

août 11th, 2022 | par afriktilgre@
L’Hyptis Suaveolens : Une nouvelle menace pour la biodiversité au Burkina Faso
Le fil vert
0

Le développement rapide de l’Hyptis Suaveolens dans les campagnes et villes du Burkina Faso inquiète l’Association pour la sauvegarde de la biodiversité (ASABIO). Elle a qualifié cette herbacée, hostile au développement d’herbes utiles à l’homme et aux animaux, de menace pour la biodiversité. C’était le mercredi 10 aout à Ouagadougou au cours d’un point de presse.

L’Hyptis Suaveolens est une herbacée hermaphrodite (qui présente à la fois des organes mâles et femelles) dont les graines se propagent à travers l’eau de ruissellement et aussi par le vent. Elle pousse aux abords des grandes voies, envahie à une vitesse impressionnante les zones de pâturage et de culture, à en croire les explications des conférenciers du jour. Une étude menée en 2009 par un groupe de chercheurs de l’INERA et du CNRST révèle d’ailleurs qu’en espace de quatre (04) ans, le nombre de pieds d’Hyptis Suaveolens par mètre carré est passé de 64 à 527 pieds. Là où l’Hyptis Suaveolens pousse, aucune herbe appétée par les animaux ou utilisée par l’homme pour ses besoins de construction (l’andropogon gayanus par exemple) ne peut pousser, a laissé entendre d’entrée de jeu Ezéchiel Lankoande militant de l’Association pour la sauvegarde de la biodiversité (ASABIO).

L’Hyptis suaveolens pousse aux abords de certaines grandes artères du Burkina Faso.

Cet état des faits réduit les zones de pâturage empêchant ainsi le développement de l’élevage, ajoute Ezéchiel Lankoande. Le président de ASABIO, Jean Ilboudo a poursuivi en indiquant que le caractère envahissant de l’Hyptis Suaveolens contribue à appauvrir les sols, toute chose qui ne milite pas en faveur d’un bien-être du secteur agricole au Burkina Faso. A travers la présente conférence de presse, l’association dit vouloir attirer l’attention de l’autorité et de l’ensemble des Burkinabè sur les effets néfastes de l’herbacée. Convaincue que toute espèce végétale ou animale à son importance dans notre écosystème, ASABIO a appelé les acteurs du développement à réfléchir à des solutions capables d’endiguer la progression de l’Hyptis Suaveolens et non l’éradiquer.

Jean ilboudo président de l’association invite les acteurs du développement à réfléchir à des solutions capables d’endiguer la progression de l’herbacée.

 Il faut noter que le dimanche 14 aout prochain, l’Association pour la sauvegarde de la biodiversité et le Mouvement des jeunes engagés pour la protection de l’environnement et la promotion du développement durable (MJEPE-PDD) organisent la deuxième journée de la sauvegarde de la biodiversité, autour du thème « Hyptis Suaveolens : la face cachée d’une herbacée. ». Au cours de cette journée qui célèbre en différé la journée internationale de la diversité biologique, l’Hyptis Suaveolens sera encore au centre des attentions. Une opération de plantation de 300 arbres est également prévue à Koakin, localité situé dans la commune rurale de Pabré dans la province du Kadiogo.

Sougrinoma Ismaël GANSORE

306 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *