JNA 2019: “Désormais si vous dégradez 2 hectares, vous récupérez 2 hectares” Dixit Nestor Bassière

août 9th, 2019 | par afriktilgre@
JNA 2019: “Désormais si vous dégradez 2 hectares, vous récupérez 2 hectares” Dixit Nestor Bassière
Le fil vert
0

Au cours de l’ouverture officielle de l’exposition de la foire de l’arbre qui est intervenue dans l’après midi du 8 Août 2019 sur le site de la gare routière de Tenkodogo, le ministre de l’Environnement de l’Economie Verte et du Changement Climatique (MEEVCC) Nestor Bassière a vanté la politique du gouvernement en matière de neutralité de dégradation des terres. Cette foire est une des activités de la Journée Nationale de l’Arbre ( JNA), pour mettre en lumière les potentialités du Burkina Faso en matière de Produits Forestiers Non Ligneux ( PFNL).

L’objectif du gouvernement Burkinabè est de récupérer 5000 hectares de terres degradées d’ici 2030. A partir de cet instant, tout programme d’investissement doit tenir compte de l’environnement. De sorte que, toute personne qui viendrait à dégrader deux hectares soit appelée à récupérer deux autres hectares. Voilà l’explication que le MEEVCC Nestor Bassière a donné sur la politique du Burkina Faso en matière de neutralité de dégradation des terres, après l’ouverture de l’exposition de la foire de l’arbre, ce jeudi 8 Août à Tenkodogo. Arrivé sur les lieux autour de 15h, le premier responsable du département de l’environnement de l’économie verte et du changement climatique a reçu d’abord les honneurs des agents des Eaux et Forêts, avant de prêter attention à la présentation du site de l’exposition par le président du comité d’organisation de la JNA, Pamoussa Ouédraogo.

L’arrivée du MEEVCC sur le site de la foire

La coupure du ruban par le ministre et les autorités de la region du centre-est a laissé place à la visite des stands disposés en forme de “U”. Le Centre National des Semences Forestières a été le premier a recevoir la visite du ministre et de sa suite. Une occasion qui a permis à Denis Dipama, technicien au CNSF, de présenter les semences améliorées du centre à ses hôtes. Il a laissé entendre que, le CNSF produit chaque année 6000 kg de semences au profit des acteurs de la production forestière. Il faut noter que le ministre a fait le tour de tous les stands de la foire dont celui de la Grande Muraille Verte pour le Sahara, l’Ecole Nationale des Eaux et Forêts, l’Agence Burkinabè de Normalisation et de Management de la Qualité etc.

La visite des stands par le ministre et ses collaborateurs

A l’issue de la visite des stands, Nestor Bassière nous a confié que la présente foire vise à mettre en valeur les potentialités du Burkina Faso en matière de PFNL. Il a  déclaré aussi que, le domaine de la production forestière dispose d’acteurs résolument engagés pour le développement de leur secteur. Pour cela, le ministre a invité ces acteurs à mieux s’organiser et surtout à labelliser leurs produits. ≪ Si les acteurs sont organisés on ne payera plus nos produits bord champs, mais on aura une valeur ajoutée à l’intérieur, afin de permettre aux acteurs de tirer profit≫, a conclu le MEEVCC.

Sougrinoma Ismaël GANSORE

41 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *