Fegoa 2019 : Et de trois pour réconcilier l’Africain avec sa cuisine

novembre 17th, 2019 | par afriktilgre@
Fegoa 2019 : Et de trois pour réconcilier l’Africain avec sa cuisine
Recettes
0

La troisième édition du Festival Gastronomique Ouest Africain (FEGOA) veut s’inscrire encore dans sa lutte pour le retour des Africains à leur art culinaire. Le comité d’organisation dudit événement l’a fait savoir ce vendredi 15 novembre lors d’une visite guide du site du festival suivie d’un point de presse.

« Aujourd’hui tout le monde est fier de s’afficher sur les réseaux sociaux avec une pizza, mais rares sont ceux qui font un selfie avec un plat de Babenda ou de Gonre (mets locaux du Burkina Faso). L’Africain actuel est complexé par sa cuisine. Si aujourd’hui nous avons beaucoup de problèmes de santé c’est parce que nous mangeons mal. Nos grands-parents étaient plus en forme que nous et vivaient plus longtemps avec les mets que nous avons abandonné ». C’est par ces remarques que le commissaire général du Festival Gastronomique Ouest Africain (FEGOA) Roland Batoua a accueilli les journalistes ce vendredi 15 novembre au palais de la jeunesse et de la culture Jean Pierre Guingane, lieu choisi pour ledit festival prévu les 6, 7 et 8 décembre 2019.Il a ajouté que le leitmotiv du FEGOA est de se démarquer des autres festivals en faisant la promotion de l’excellence culinaire. Le festival étant orienté vers la promotion des mets de la sous-région Ouest Africaine, les merguez, brochettes et autres aliments étranges à l’Afrique de l’Ouest ne sont pas les bienvenus.

Le commissaire du FEGOA expliquant aux journalistes l’organisation pratique du festival

Roland Batoua a souligné que le festival sera meublé par une exposition et des dégustations de plats Africains. 20 stands en forme de U recevront ces expositions et dégustations. Une plage est également prévue pour des spectacles live et play-back, des jeux de dames et d’awalé, et une communication en rapport avec la santé. Le commissaire général du FEGOA n’a pas omis de préciser qu’un concours culinaire sera organisé pour récompenser le meilleur des restaurateurs du Festival. Les restaurateurs viendront entre autre du Mali, du Sénégal, de la Cote d’Ivoire et du Burkina Faso.

Roland Batoua commissaire général du FEGOA

Le FEGOA 2019 sera aussi une occasion pour ceux qui veulent relever leur niveau en cuisine Africaine de participer aux ateliers de cuisine. Par la suite Roland Batoua a laissé entendre que la grande innovation de la troisième édition du festival est l’introduction du marché Africain des épices et légumes. Les festivaliers pourront donc se procurer différentes sortes d’épices et de légumes bio de la sous-région Ouest Africaine, à en croire le commissaire général. Au terme de son entretien avec les Hommes de médias, le comité d’organisation du FEGOA a confié qu’il est toujours à la recherche de sponsors et de partenaire pour offrir le meilleur aux Burkinabè.

Sougrinoma Ismaël GANSORE

126 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *