Enregistrement des ASPHF: Harouna Zoundi, un exemple à suivre

mai 18th, 2021 | par afriktilgre@
Enregistrement des ASPHF: Harouna Zoundi, un exemple à suivre
Agro-pastoral
0

Depuis le lundi 17 mai 2021, El hadj Harouna Zoundi PCA de la Société Coopérative avec Conseil d’Administration des Commerçants d’Intrants et de Matériels Agricoles ( SCOOP CIMA BF) ex COCIMA, et promoteur de la ferme agro-sylvo pastorale de Guigemtenga est officiellement enregistré sur la base de données des exploitants agricoles au Burkina Faso. L’homme a en effet reçu, ce jour-ci, sa carte professionnelle d’exploitant auprès de la Chambre Nationale d’Agriculture (CNA), après avoir souscrit au processus d’enregistrement des exploitations Agro-Sylvo-Pastorales Halieutiques et Fauniques ( ASPHF), lancé officiellement le 19 avril dernier à Ouagadougou.

Le 19 avril à Ouagadougou, le Ministre en charge de l’agriculture, Salifou Ouédraogo (à droite), et le Président de la Chambre Nationale d’Agriculture, Moussa Koné, ont appelé les producteurs à s’enregistrer massivement. Appel auquel Harouna Zoundi a répondu favorablement

Avec cette carte, Harouna Zoundi peut participer ( élire ou se faire élire) aux élections organisées au sein de la Chambre d’Agriculture. Il peut également bénéficier des subventions et autres formes d’appuis du gouvernement, conformément à l’article 53 de la loi 070-2015/CNT, portant loi d’orientation Agro-Sylvo-Pastorale Halieutique et Faunique, qui stipule que les soutiens de l’exécutif ou des collectivités territoriales sont exclusivement réservés aux exploitations enregistrées. Au regard de ces avantages, parmi tant d’autres, il est important voir indispensable que chaque producteur enregistre son exploitation, afin d’en bénéficier.

Après avoir posé fièrement avec sa carte professionnelle d’agriculteur, Harouna Zoundi n’a d’ailleurs pas manqué d’inviter ses confrères à lui emboîter le pas, pour non seulement valoriser le métier qu’ils exercent, mais aussi profiter des bienfaits liés à l’enregistrement des exploitations ASPHF. Il faut noter que, la réception et le traitement des demandes d’enregistrement des exploitations se font au niveau des Chambres Régionales d’Agriculture ( CRA). Le prix de l’enregistrement d’une exploitation familiale individuelle ainsi que la délivrance de la carte professionnelle est fixé à 2500 FCFA, tandis que celui d’une exploitation familiale collective s’élève à 15 000. En ce qui concerne les entreprises individuelles et sociétaires, le prix est fixé à 25 000 F CFA.

Sougrinoma Ismaël Gansore

104 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *