« Décider d’être un homme politique n’est pas une obligation, c’est une mission d’un homme moralement équilibré… » : François Traoré Ancien Président de la CPF

août 21st, 2021 | par afriktilgre@
« Décider d’être un homme politique  n’est pas une obligation, c’est une mission d’un homme moralement équilibré… » : François Traoré Ancien Président de la CPF
Agri-innove
0

Invité le 12 Aout dernier par la Voix de l’Amérique pour participer à un débat en ligne sur l’alliance que les Ivoiriens et les Ghanéens sont en train de créer, pour mieux valoriser le cacao dont 60% de la production mondiale provient de leurs champs, François Traoré premier président de la Confédération Paysanne du Faso (CPF) n’a pas mâché ses mots. Surfant sur ses expériences à l’OMC suite à son combat  pour défendre le coton Africain, l’homme a toute suite salué cette initiative du Ghana et de son voisin la Cote d’Ivoire. Il a poursuivi en invitant  les autres pays Africains producteurs de Cacao à unir leurs forces aux deux pays, afin de gonfler le pourcentage de cacao produit sur le continent. En tant que producteur, François Traore, au cours de son intervention, a appelé les Ivoiriens et les Ghanéens à bien s’accorder les violons car « personne ne viendra leurs dire qu’ils sont en position de force ».

Par la suite, il a fait savoir que l’union entre les pays Africains producteurs de Cacao est une bonne alternative pour peser dans la balance  sur les négociations des prix de la matière première. François Traoré a préconisé également la transformation du cacao sur place, en mettant à contribution l’expertise de la diaspora Africaine qui a suffisamment appris dans ce domaine. Cette industrialisation sur le continent créera des emplois, valorisera mieux le cacao brute et empêchera bon nombre de jeunes de traverser l’océan à leur risque et péril, ajoute-t-il.

 François Traoré a conclu son propos en précisant que les dirigeants Africain doivent faire preuve de plus de courage, en évitant de se soumettre aux institutions internationales avec leurs propositions de partenariats aux antipodes des besoins du berceau de l’humanité. Ce courage l’ex président de l’Union Nationale des Producteurs de Coton du Burkina l’a expliqué en ces termes « La décision d’être un homme politique n’est pas une obligation, c’est une mission d’un homme moralement équilibré qui veut sacrifier son temps et son savoir pour contribuer au développement d’une nation. ».

Sougrinoma Ismaël GANSORE

249 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *