Côte d’Ivoire : Des drones planteurs pour un reboisement massif

novembre 12th, 2021 | par afriktilgre@
Côte d’Ivoire : Des drones planteurs pour un reboisement massif
Le fil vert
0

Pour accélérer la mise en œuvre de son opération ” Un jour, 50 millions d’arbres”, la Cote d’ivoire veut faire recours à des drones planteurs d’arbres. L’annonce a été faite le 29 octobre 2021 à la lisière de la forêt d’Anguédédou, par le Ministre des Eaux et Forêts, Alain-Richard Donwahi.

Un drone capable d’épandre plus de 2500 seed balls (des semences d’arbres) en 15 minutes, et de couvrir presque 9 hectares en 1 heure de vol, c’est l’instrument que compte utiliser l’Etat ivoirien pour mener à terme son opération ’Un jour, 50 millions d’arbres’. Le vendredi 29 octobre 2021, lors d’une cérémonie en lisière de la forêt classée d’Anguédédou, l’appareil a été présenté à l’assistance par le Ministre des Eaux et Forêts, Alain Richard Donwahi.

Alain Richard Donwahi présentant le drone planteur d’arbres

Il s’agit d’un drone planteur d’arbres équipé d’un réservoir de 20 litres et de cinq hélices. A en croire Francis Owusu, PDG du groupe SKT Aero, concepteur du drone, 80% des boules jetées dans les airs vont germer au contact de la pluie et donner naissance à un arbre.

Une théorie remise en cause par les agronomes de l’ONG World Agroforestery. Ces derniers indiquent dans leurs publications que, les jeunes pousses doivent être élevées en pépinières plusieurs mois, pour assurer la survie des arbres après le piquetage.

Solution miracle ou fausse bonne idée, l’objectif affiché par l’Etat ivoirien est d’atteindre 50 millions d’arbres plantés, d’ici la fin de l’année, dans le cadre de cette opération ‘’Un jour, 50 millions d’arbres’’.

Ladite opération est un pan du plan gouvernemental visant à restaurer 20% du couvert forestier ivoirien d’ici 2030. Pour rappel, de 16 millions d’hectare en 1900, le couvert végétal du pays de Houphoüet Boigny est passé à 2,97 millions d’hectares en 2000, du fait des besoins de l’industrie du bois et de l’agriculture, mais aussi du réchauffement climatique.

Fernand Appia

108 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *