Concours de reportage humanitaire du CICR: Abdel Aziz Nabaloum s’adjuge le 1er prix

novembre 13th, 2021 | par afriktilgre@
Concours de reportage humanitaire du CICR: Abdel Aziz Nabaloum s’adjuge le 1er prix
L'autre regard
0

La 2ème édition du concours de reportage humanitaire du Comité internatinal de la Croix Rouge (CICR) a livré son verdict ce vendredi 12 novembre 2021, dans la salle PSUT de l’Université Joseph Ki-Zerbo. A cet effet, Abdel Aziz Nabaloum des Éditions Sidwaya s’est offert le 1er prix. Il est suivi par Ousmane Sawadogo de la télé Canal 3 et Charles Simporé de la RTB Radio.

Lancée le 02 juillet 2021, la 2ème édition du concours de reportage humanitaire initié par le CICR a récompensé 03 lauréats le vendredi 12 novembre 2021, dans la salle PSUT de l’Université Joseph Ki-Zerbo. Pour l’occasion, le 1er prix est revenu à Abdel Aziz Nabaloum des Éditions Sidwaya avec son reportage ” le système sanitaire l’autre victime du terrorisme”. Il est reparti avec un bon d’achat de 300 milles FCFA, un trophée, un certificat et des gadgets.

Ousmane Sawadogo de la télé Canal 3 auteur du reportage “déplacés internes de Pazani, la survie un défi quotidien”, s’adjuge le 2ème prix. Il a obtenu également un bon d’achat de 200 milles FCFA, un certificat, un trophée et des gadgets.

Le 3ème prix a été attribué à Charles Simporé de la RTB Radio pour sa production intitulée “santé des personnes déplacées internes, la gratuité en marche.” Il a été récompensé avec un bon d’achat de 100 milles F CFA, plus les mêmes lots que les deux autres lauréats.
Abdel Aziz Nabaloum des Éditions Sidwaya ( en chemise rouge) lauréat du 1er prix

Pour Abdel Aziz Nabaloum vainqueur du 1er prix, cette récompense vient couronner ses efforts sur le terrain. Avec une telle production, il s’agissait pour lui de faire l’état des lieux de la population déplacée interne et dénoncer les problèmes qu’ils vivent au quotidien.

Dans la majeur partie du Centre-nord, Abdel Aziz

Nabaloum explique que les centres de santé sont fermés et généralement les personnes déplacées n’ont pas accès aux soins de santé.
Baba Hama président du jury

Baba Hama, président du jury, a poursuivi en indiquant que

les œuvres ont été évaluées sur la base de l’adéquation du sujet abordé avec le thème retenu, le choix de l’angle de traitement, l’utilisation de chiffres, de données et la mention des sources, la qualité et la pertinence des personnes interrogées, la qualité d’écriture et d’expression.

Rappelons que le concours a porté sur l’accès aux soins de santé de qualité pour les déplacés internes. Au total, 12 oeuvres ont été enregistrées et 03 ont été rejetées par le jury pour des raisons liées aux dates de publication, de diffusion ou de non diffusion de l’oeuvre. Hormis les trois lauréats, les autres candidats ont reçu chacun une attestation de participation

Fernand Appia

76 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *