Commune de Tougan: l’Association Yiye s’inscrit dans la logique de commercialiser des produits respectant les normes d’hygiène

octobre 28th, 2020 | par afriktilgre@
Commune de Tougan: l’Association Yiye s’inscrit dans la logique de commercialiser des produits respectant les normes d’hygiène
Agroalimentaire
0

La commune de Tougan abrite le siège de l’Association Yiye (Avoir des initiatives en langue San). Avec ses 4 800 membres, elle intervient dans la production du Nebié, la transformation, la commercialisation et la formation. Pour une meilleure qualité de ses produits, l’association Yiye souhaite obtenir un magasin de stockage et de commercialisation respectant les normes d’hygiène.

Dans la province du Sourou et précisément dans la commune de Tougan se trouve la dynamique association Yiye qui intervient dans la production du niébé, des semences de base et des semences certifiés, la commercialisation, la transformation et la conservation du niébé. Elle fait également la formation sur les techniques de production, de semis et de traitement jusqu’à la récolte et le plaidoyer. << Nous négocions auprès des propriétaires et des maris pour qu’ils puissent donner des terres aux femmes>>, affirme Mme Marie Topan, membre de l’Association.

Les produits locaux comme le niébé, le pétit mil, le maïs sont les principales matières premières utilisées par l’association pour produire le gâteau de niébé et de petit mil, le couscous, les grumeaux de bouillie, les spaghettis à base de farine de blé. Des produits locaux qui sont vendus un peu partout au Burkina Faso. L’association Yiye projette d’ailleurs, ouvrir des boutiques dans certaines localités du pays pour étendre son circuit de commercialisation.

Pour minimiser les coûts des matières premières, l’association dispose de son propre champ de niébié. << Chaque année si nous disposons d’un terrain, nous semons du niébé sur 3 ou 4 hectares et récoltons plus de 20 tonnes. Si la production est abondante, nous utilisons nos propres produits pour la transformation au cas échéant, nous les collectons auprès de certains producteurs.>>, explique Dame Topan.

Marie Topan, membre de l’Association Yiye, sollicite un magasin de vente des produits respectant les normes d’hygiène pour une meilleure satisfaction des clients.

Tout œuvre humaine étant émaillée de difficultés, Mme Marie Topan souhaite que les services techniques appuient matériellement l’association. Elle sollicite également, leurs aides pour l’obtention d’un magasin de stockage des matières premières, mais aussi un magasin de vente ds produits finis. Des magasins respectant les normes d’hygiène et une meilleure satisfaction de nos clients.

Toutefois, elle tient à remercier le Projet d’Appui aux Filières Agricole ( PAPFA) qui les appuie et leurs accorde des séances de formation dans la transformation, sans oublier l’Institut de l’environnement et de recherches agricoles (INERA) qui fait le suivi des champs de semences certifiées de l’association.

Fernand Appia

87 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *