Case Tilgr Baore, le grenier de conservation des produits maraîchers

novembre 3rd, 2021 | par afriktilgre@
Case Tilgr Baore, le grenier de conservation des produits maraîchers
Agri-innove
0

La conservation de l’oignon et de la pomme de terre pose un problème aussi bien pour les producteurs, les vendeurs que pour les consommateurs. C’est justement pour résoudre cette problématique que Lassané Ouédraogo, dit Petit, a développé la Case de conservation Tilgr Baore. Une case d’une capacité de conservation de 7 à 100 tonnes, et d’une durée de conservation allant jusqu’à 10 mois, que présente l’innovateur tout en invitant la jeunesse à entreprendre.

Pour Lassané Ouédraogo dit Petit, la conservation de l’oignon et de la pomme de terre est très importante. Ainsi, après 9 ans de cogitation, l’Association Tikc Wende des producteurs d’oignons au Yatenga (ATPOY), a créé la Case Tilgr Baore de conservation de l’oignon et de la pomme de terre. Tilgr Baore est une technologie déplaçable et démontable de forme rectangulaire construite sur une longueur de 5m et une largeur de 4 m, avec 50% de matériaux locaux (bois, paille, plastique) et 50% d’autres matériaux (fer, acier). La paille qui recouvre l’extérieur permet de maintenir la température interne de 24 à 49°C. Elle a une capacité de conservation de 7 à 100 tonnes, une durée de conservation de 7 à 10 mois et un taux de perte de 2% en bulbe si le produit est de qualité (contre 39-42% de perte hors grenier de conservation).

Lassané Ouédraogo, le concepteur  de la case Tilgr Baoré

Selon l’innovateur, cette technologie est à la portée de tous et permet d’augmenter le volume de bénéfice des producteurs, mais aussi de faire des extensions sur la production. «Le prix de l’oignon augmente en fonction des périodes. Le filet d’oignon de 45 kg coûte entre 3 000 et 5 000 F CFA en mars et 15 000 F CFA en avril. Pour quelqu’un qui a conservé son produit imaginez le bénéfice qu’il se fera », confie-t-il.

De la création de la case, à la conservation de la production en passant par le conditionnement et la livraison, Lassané Ouédraogo rappelle que ce sont des emplois qui se créent sur toute la chaîne. Ainsi, il invite la jeunesse à associer d’autres activités aux études pour ne pas perdre le temps. Aussi leurs demande-t-il d’avoir de la patience car « quand tu as du mal à garder ta patience, tu vas échouer ». Plus loin Lassané Ouédraogo a encouragé les jeunes  à s’investir spécifiquement dans l’entrepreneuriat agricole. « L’entrepreneuriat agricole est un domaine qui fait cas des produits consommables. Alors que les produits consommables sont toujours sollicités par la population », argumente-t-il.

Du côté du Gouvernement, Lassané Ouédraogo demande un appui sincère et sans condition pour le financement des travaux de recherche et surtout pour la vulgarisation des résultats. Cette collaboration honnête permettra d’aboutir au développement souhaité par tous, précise t-il.

Sawadogo Prisca Victoire (Stagiaire)

150 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *