Campagne agricole de saison humide 2021/2022: La problématique de la distribution électronique des intrants refait surface

mai 27th, 2021 | par afriktilgre@
Campagne agricole de saison humide 2021/2022: La problématique de la distribution électronique des intrants refait surface
Agro-pastoral
0

La cérémonie de lancement de la campagne agricole de saison humide 2021/2022 a eu lieu ce jeudi 27 mai 2021, à Bangrin dans la Commune de Loumbila. Elle était placée sous le thème: << Distribution électronique des intrants et équipements agricoles. Rôles et implication des acteurs pour une opération réussie.>> et vise à susciter une plus grande adhésion des acteurs de la dynamique de modernisation des systèmes de production agricoles, pour une sécurité alimentaire et nutritionnelle durable.

Pour la présente campagne, les objectifs de production se chiffrent à 5 991 394 tonnes de céréales dont 1 000 000 de tonnes de riz, conformément à l’Initiative présidentielle. Il est également attendu 1 736 749 tonnes de cultures de rente et 989 023 tonnes d’autres cultures vivrières. Pour atteindre ces objectifs, le Gouvernement compte poursuivre ses appuis au profit des producteurs. Ainsi, 30 836 tonnes d’engrais et 5 000 tonnes de semences améliorées seront mises à la disposition des producteurs, de même que 1000 litres de pesticides pour la lutte contre les nuisibles de cultures. Par ailleurs, 368 équipements motorisés dont 285 motoculteurs avec accessoires et plus de 100 tracteurs équipés seront subventionnés au profit des producteurs. Ils bénéficieront également de plus de 2 300 équipements à traction animale et de 600 animaux de trait.

Pour accroître la productivité agricole, 6 830 hectares de nouveaux bas-fonds, 1 623 hectares de nouveaux périmètres irrigués et 991 hectares de nouveaux périmètres maraichers seront aménagés au profit des producteurs. En outre, 200 nouveaux modèles d’exploitations agricoles innovantes, résilientes et performantes seront implantés sur l’ensemble des 13 régions du Burkina Faso.

Salifou Ouédraogo Ministre en charge de l’agriculture

Pour le ministre Salifou Ouédraogo, la thématique de la cérémonie est une invite à fédérer les synergies, afin que tous les producteurs vulnérables bénéficient des avantages qu’offre ce mécanisme de mise à disposition des facteurs de production.

Quant au Représentant résident de la FAO au Burkina Faso, Dauda SAU, il a annoncé la mise à disposition par la FAO de 630 millions de francs CFA pour l’acquisition d’intrants et d’équipements agricoles au profit des producteurs.

Fernand Appia

45 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *