Campagne agricole 2021-2022 au Burkina: La production céréalière en baisse de 9,07%

décembre 20th, 2021 | par afriktilgre@
Campagne agricole 2021-2022 au Burkina: La production céréalière en baisse de 9,07%
Agro-pastoral
0

La production céréalière pour la campagne agropastorale 2021-2022 s’établit à 4 709  489 tonnes soit  une baisse de 9,07% par rapport à la campagne précédente. L’annonce a été faite le vendredi 10 décembre 2021, à Ouagadougou, par le Ministre en charge de l’Agriculture Salifou Ouédraogo, lors d’un point de presse. Le Ministre a également annoncé des mesures pour  remédier à l’assistance alimentaire immédiate dont 1 646 000 personnes ont besoin entre octobre et décembre.

Face à la presse le vendredi 10 novembre 2021à Ouagadougou, le Ministre en charge de l’agriculture, Salifou Ouédraogo a dressé le bilan de la campagne agricole 2021-2022. Ainsi, la production céréalière s’élève  à 4 709 489 tonnes, soit une baisse de 9,07% par rapport à la campagne précédente. Celle du maïs et du riz sont en hausse respective de 12, 9% et de 20, 3 % par rapport à la  moyenne  quinquennale. La production des autres cultures vivrières est évaluée à 718 832 tonnes. La production des cultures de rente est évaluée à 1659 764 tonnes, soit une hausse de 13,18% par rapport à la moyenne quinquennale.

La production prévisionnelle fourragère se chiffre à 19 millions de tonnes de matières sèches, couvrant ainsi les besoins d’alimentation des animaux à 99%.

« La production céréalière nationale permet de combler à 94% les besoins de consommation des burkinabè. En prenant en compte les perspectives d’importation, le Gap sera comblé avec un excédent de 75 000 tonnes », a indiqué Salifou Ouédraogo.

Le bas-fond rizicole de Djikando dans la région du Sud-ouest

Par La suite, le Ministre a affirmé que 1 646 000 personnes ont besoin  d’une assistance alimentaire immédiate entre octobre et décembre. Si rien n’est fait d’ici les mois de juin, juillet et août, ce nombre atteindrait 2 632 000 personnes. Face à cette situation, il a rassuré  que des mesures sont en cours pour y remédier.

Au nombre de celles-ci, figure le Plan de réponse et de soutien aux personnes vulnérables à l’insécurité alimentaire et à la malnutrition. D’un coût de 200 milliards de F CFA, la mise en œuvre de ce Plan va permettre de distribuer gratuitement 136 000 tonnes de vivres à 1 332 665 personnes vulnérables. Il permettra également d’appuyer financièrement 789 709 personnes vulnérables dont les personnes déplacées internes avec un montant de 53 milliards de F CFA.

La Société nationale de gestion des stocks de sécurité alimentaire (SONAGESS) mettra à la disposition de ces personnes 30 000 tonnes de céréales à prix subventionné dans ses points de vente. Il est également envisagé  des actions de prévention de la malnutrition au profit de 157 820 enfants et 269180 enfants de moins de 5 ans malnutris.

« Le Gouvernement appui la production agricole de saison sèche à travers la mise à disposition des producteurs des engrais et semences de qualité, 173 modèles d’exploitations agricoles, 726 motopompes et des kits d’irrigation, 500 forages à gros débit pour emblaver les bas-fonds disponibles et assurer une gestion optimale de l’eau agricole », a fait savoir le ministre de l’agriculture

Il faut noter qu’il est attendu de la campagne de saison sèche, 7 millions 300 tonnes de productions maraichères, 125 000 tonnes de productions céréalières et 996 000 tonnes de productions fruitières.

Fernand Appia

84 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *