Bilan 2019 du MCIA : « Si nous maintenons le cap, dans 3 mois nous pourrons créer en ligne des entreprises » Dixit Harouna Kabore

janvier 10th, 2020 | par afriktilgre@
Bilan 2019 du MCIA : « Si nous maintenons le cap, dans 3 mois nous pourrons créer en ligne des entreprises » Dixit Harouna Kabore
L'autre regard
0

En conférence de presse le jeudi 9 janvier dernier à la maison de l’entreprise pour dresser le bilan des actions de son département au cours de l’année 2019, le Ministre en charge du Commerce de l’Industrie et de l’Artisanat ( MCIA), Harouna Kabore, a annoncé l’opérationnalisation d’un système de création en ligne des entreprises, dans trois mois, si son ministère maintient le cap dans ses reformes.

Devant un parterre de journalistes, le Ministre du Commerce de l’Industrie et de l’Artisanat (MCIA) annonçait, ce jeudi 9 janvier 2020, une possibilité pour les éventuels entrepreneurs de créer leurs entreprises sans se déplacer, grâce à la magie de internet. Un défi qui peut être relevé dans trois mois si son ministère maintient le cap déjà fixé, a-t-il précisé.

De prime à bord, il faut noter que les réformes initiées en 2019 par l’Etat Burkinabè, dans le secteur des affaires, a permis la mise en service, le l7 décembre 2019, d’un portail virtuel dénommé « Portail d’entrée au Burkina Faso », afin de joindre le digital à l’économie.

 Ledit portail a permis de dématérialiser de bout en bout trois actes de la Direction des Guichets Uniques du Commerce et de l’Investissement, confie Harouna Kabore. Il a souligné par la suite que, l’opérationnalisation de la deuxième phase en 2020 permettra la dématérialisation de bout en bout dans le portail, la prise en compte des 43 autres actes restants et la pleine interaction avec les autres plateformes et services en ligne de l’administration publique.

Une vue du présidium de la conférence de presse avec au milieu le MCIA Harouna Kabore

Parlant toujours des réformes adoptées en 2019 au titre de l’amélioration du climat des affaires et qui ont un lien avec les NTIC, le ministre a évoqué également la mise en ligne du canevas de déclaration des cotisations sociales par la Caisse Nationale de Sécurité Sociale ( CNSS), afin de réduire les délais de préparation des déclarations des cotisations sociales, et la production, la diffusion des statistiques de création de SARL par actes sous-seing privé sur le site www.me.bf de la Maison de l’Entreprise du Burkina Faso.

Harouna Kabore a conclu en indiquant que, les potentiels investisseurs seront certainement attirés par le pays des hommes intègres s’ils ont la possibilité de créer leurs entreprises, depuis leur pays d’origine. « Ailleurs ça se fait en six heures, pourquoi pas chez nous. Même si ça prendra peut-être 24h, c’est déjà une avancée » explique le premier responsable du MCIA.

Sougrinoma Ismaël GANSORE

36 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *