Burkina Faso: “Nous allons consommer local avant d’importer ” Harouna Kabore Ministre en charge du Commerce

octobre 15th, 2021 | par afriktilgre@
Burkina Faso: “Nous allons consommer local avant d’importer ” Harouna Kabore Ministre en charge du Commerce
Agroalimentaire
0

Le mois d’octobre est decreté mois du consommer local dans tous les pays de l’espace UEMOA. A cet effet, le Ministre en charge de l’Industrie et du Commerce Harouna KABORE a procédé, ce vendredi 15 octobre 2021 à Ouagadougou, au lancement officiel de la journée du << Consommer Local>>. Le thème retenu cette année est: “promotion du consommer local, une contribution à la mise en œuvre réussie de la Zone de la Libre Echange Continental Africaine”.

Consommons ce que nous produisons et produisons ce que nous consommons” Tel a été la devise de l’ancien président du Burkina Faso Thomas Sankara. Par ces mots, la pierre est déjà lancé au Burkina Faso pour la consommation locale. Allant dans le même sens, les pays de l’UEMOA célèbrent le mois d’octobre comme le mois du consommons local. A cet effet, le Burkina Faso, pays membres de la CEDEAO, célèbre ce mois du consommons local. Le lancement officiel de la deuxième édition de la journée du consommons locale s’est tenue ce vendredi 15 octobre 2021 à Ouagadougou.

Harouna Kabore Ministre en charge du Commerce

Pour le Ministre en charge du Commerce, Harouna KABORE, la promotion du consommons locale n’est qu’ une suite car depuis les indépendances, le Burkina Faso s’est engagé à consommer local. En effet, le choix du consommer local a été matérialisé par la création d’une unité industriel, qui par la suite a été réaffirmé par le mot d’ordre : “produisons ce que nous consommons et consommons ce que nous produisons” dont l’auteur est Le Capitaine Thomas Sankara.

Une vue de quelques invités.

Alors, pour faciliter la consommation locale des réformes ont été instauré, a dit le ministre en charge du commerce. Ces réformes sont entre autres, << la certification des produits locaux, l’instauration des champions de la nutrition qui travaillent pour la visibilité des produits, la création d’un site web dénommé ” made in Burkina Faso, où il sera possible d’avoir les contacts de toutes les plateformes électroniques qui proposent la vente en ligne des produits Burkinabé, etc.>>.

Le Larlé Naaba Tigré, parrain de la cérémonie, n’a pas caché sa joie de voir que la célébration de la journée du consommer local coïncide avec l’anniversaire du décès du père de la révolution Burkinabè, Thomas Sankara

Par la suite, le Larlé Naaba Tigré, parrain de la cérémonie, s’est réjoui du fait que la célébration de la journée du consommer local se conjugue avec l’anniversaire du décès du Capitaine Thomas Sankara, grand défenseur du made in Burkina Faso. << Pour nous fils du Burkina Faso et plus précisément d’Afrique, nous pouvons nous faire plaisir en consommant ce que nous produisons et contribuer ainsi à l’économie de notre pays.>>, a t’il laisser entendre.

Il a enfin invité les promoteurs de produits locaux à mettre à profit ce mois d’octobre pour se faire connaître et faire connaître leurs produits.
A la suite du lancement officiel de la journée du consommer locale, les autorités ont procédé à une visite de stands présentant une panoplie de produits issus de l’intelligentsia des Hommes Intègres.

Prisca Sawadogo (stagiaire)

120 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *