BURKINA FASO: Les mets locaux de plus en plus dans les assiettes

juin 16th, 2019 | par afriktilgre@
BURKINA FASO: Les mets locaux de plus en plus dans les assiettes
L'autre regard
0

Ces dernières années, les mets locaux qui avaient perdu de leur notoriété au profit des aliments extérieurs sont dorénavant de plus en plus consommés par les Burkinabè. Cela constitue sans doute un plus pour l’économie du pays

Sous la révolution les mets locaux à l’instar du Babenda, du Gonré, le Yon, le Zamné, le Tô, le haricot (benga) et le petit poids (souman)… étaient beaucoup consommés. Cet état des choses était due en grande partie à la politique du « consommer burkinabè » prôné par le gouvernement de

cette époque. Avec l’avènement d’un nouveau régime, ajouté à la mondialisation et la globalisation, ces repas locaux vont perdre de leur valeur et de leur importance. En effet, les plats extérieurs comme le riz sauce, le riz gras, le couscous… seront de plus en plus consommés par les populations, reléguant par la même occasion les mets locaux en arrière-plan.

Un plat de Babenda

Néanmoins, depuis un certain temps,  les mets locaux commencent à regagner leur lustre t’antan et opposent même une concurrence farouche à ceux de l’extérieurs. Dans les services durant la pause, dans les restaurants, lors des fêtes, les mets locaux sont bien représentés. Un changement à  mettre à l’actif des nombreuses activités menées en vue de promouvoir les mets locaux. Le Burkin’daaga ( Marché Burkinabé) organisé du 23 avril au 1er mai 2019 par l’association Burkina Wa-Mêdô en est une. L’arrêté gouvernemental N•2017-002/PM/CAB portant achat des produits alimentaires locaux par les structures étatiques dénote aussi d’une certaine volonté de l’état burkinabè de redorer le blason des mets et boissons locaux.

Jude Armand KIENOU

240 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *