Burkina Faso : Agriculture : La CAIMA est opérationnelle dans le sud-ouest

août 11th, 2021 | par afriktilgre@
Burkina Faso : Agriculture : La CAIMA est opérationnelle dans le sud-ouest
Agri-innove
0

Les 1ers arrivages d’engrais de la Centrale d’Achat des Intrants et Matériels Agricoles ( CAIMA), dans la région du Sud-Ouest, ont été officiellement reçus le mardi 10 Août 2021 par le Ministre en charge de l’agriculture Salifou Ouédraogo. En attendant l’arrivée de 15 000 tonnes d’engrais qui sont entrain d’être acheminés vers Ouagadougou, afin de renforcer les stocks dans les différentes régions, la CAIMA débute ses premiers pas dans la cité du Bafuji avec 40 tonnes.

Remise symbolique d’engrais NPK à un producteur au cours de la cérémonie de réception des 1ers arrivages d’engrais de la CAIMA dans la région du Sud-Ouest @MAAHM

Visiblement satisfait pour l’opérationnalisation de la CAIMA dans le sud-ouest, au moment où des ruptures d’engrais sont constatées sur le marché, Salifou Ouédraogo a d’emblée félicité l’ensemble des administrateurs de la centrale pour les sacrifices consentis, en vue de rendre disponible des intrants de qualité au profit des producteurs. <<Je dis bien, ce ne sont pas des engrais subventionnés par l’État. C’est la CAIMA qui a acquis ses intrants et qui va les mettre sur le marché au profit des producteurs, qui vont s’organiser pour la vente à un prix moins élevé que le prix actuel sur le marché.>>, clarifie le Ministre de l’Agriculture des Aménagements Hydro-agricoles et de la Mécanisation, avant de souligner que la région des Hauts Bassins et de la Boucle du Mouhoun seront bientôt approvisionnés.

Marc Gansonre représentant du PCA de la CAIMA à la cérémonie de réception @Afriktilgre

Par la suite, Marc Gansonre représentant du Président du Conseil d’Administration de la CAIMA a laissé entendre que, la centrale est actuellement à mesure de mettre fin à la rupture des intrants sur le marché, en fournissant des produits de qualité et en quantité suffisante. Pour la présente campagne agricole, les engrais sont déposés au niveau régional uniquement, mais pour les années à venir, la CAIMA compte s’étendre au niveau provincial et communal, afin de se rapprocher davantage des producteurs, selon les explications de Marc Gansonre. << A l’instant T, le dispositif de notre centrale consiste à avoir au niveau régional un point focal, un magasinier, un gardien et un représentant des producteurs pour pouvoir déstocker les engrais sur des prix moins élevés que les prix actuels sur le marché.>>, précise-t-il.

Il faut noter que le démarrage des activités de la CAIMA dans le sud-ouest s’est fait en présence du PCA de la Société Coopérative avec Conseil d’Administration des Commerçants d’Intrants et de Matériels Agricoles ( Scoop-CA CIMA BF), Harouna Zoundi. En tant qu’administrateur au sein de la CAIMA, l’homme a justifié sa présence à Gaoua par la volonté ferme de la coopérative qu’il dirige de participer à l’approvisionnement des producteurs en intrants et matériels agricoles de qualité à des prix abordables.

Sougrinoma Ismaël Gansore

242 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *