Agriculture : La CIMA BF ouvre sa deuxième BIL

mai 31st, 2021 | par afriktilgre@
Agriculture : La CIMA BF ouvre sa deuxième BIL
Agro-pastoral
0

Après l’ouverture de sa première Boutique d’Intrants et de Location de Matériels Agricoles (BIL) en 2019, dans la ville de Ouagadougou, la Société Coopérative avec Conseil d’Administration des Commerçants d’Intrants et de Matériels Agricoles du Burkina Faso (Scoop-CA CIMA/BF) a tourné le regard vers Manga, pour mettre sur pied une deuxième. L’ouverture officielle de cette seconde BIL a eu lieu le dimanche 30 mai dernier, en présence de nombreux producteurs de la région du Centre-sud.

Trois jours après le lancement officiel de la campagne agricole de saison humide 2021/2022, la Scoop-CA CIMA/BF resserre déjà ses rangs, pour rendre disponible des intrants agricoles de qualité à proximité des producteurs. Ce dimanche 30 mai 2021, elle a, en effet, choisi le chef-lieu de la région du Centre-sud pour ouvrir sa deuxième Boutique d’Intrants et de Location de Matériels Agricoles (BIL). L’ouverture de cette deuxième boutique constitue un défi majeur du plan d’action 2021 de la société coopérative, selon les explications de son Président du Conseil d’Administration Harouna Zoundi. Un plan d’action inspiré du plan stratégique de développement 2019-2023 de la Scoop-CA CIMA/BF, conformément à des recommandations du Programme d’Appui à la Modernisation des Exploitations Familiales, Volets Intrants agricoles ( PAMEFA-VI), explique Harouna Zoundi.

Harouna Zoundi PCA de la Scoop-CA CIMA/BF

Il a poursuivi en indiquant que, l’implémentation de cette BIL à Manga trouve tout son sens dans la vision phare de la CIMA/BF, qui est de travailler à rendre accessible des intrants agricoles de qualité et l’appui conseil aux producteurs. En dehors de bénéficier d’un accès facile à des herbicides, des engrais, des pulvérisateurs, des bottes, des gants etc. de qualité, à des couts abordables, l’ensemble des producteurs du Centre-sud, et particulièrement ceux de la ville de Manga et ses environnants trouveront aussi, au sein de la BIL, un interlocuteur qui saura les orienter dans leurs travaux, à en croire Harouna Zoundi.

Moment d’appui-conseil et de partage d’expériences, en marge de l’ouverture de la BIL

« Le distributeur agréé de la CIMA/BF, ici à Manga, a pour mission d’apporter aussi un appui-conseil. Hors mis sa casquette de vendeur d’intrants, il doit conseiller. », Précise-t-il, à l’issue d’une demie journée d’échanges et de renforcement de capacités au profit des producteurs ayant effectués le déplacement.

Venu de Mouzi, commune rurale du département de Gogo située à 30 km de la ville de Manga, Boukary Sawadogo, sourire aux lèvres, a laissé entendre que l’ouverture de la BIL dans sa région sonne comme un signal de l’allègement de la souffrance des producteurs.

Boukary Sawadogo, producteur de Mouzi, satisfait de l’ouverture de la BIL à Manga

«Nous souffrons du manque de connaissances et d’informations. Nous appliquons par exemple l’engrais sur nos exploitations, sans avoir au préalable des informations sur le dosage. De plus, il est difficile pour nous d’acquérir des intrants de qualité. Par le passé, nous avons plusieurs fois acheté des intrants qui se sont révélés inefficaces à la fin. Mais après avoir fait le tour de la BIL et discuté avec Harouna Zoundi et son collaborateur ici à Manga, en la personne de Casimir Kabré, nous sommes confiant que nos inquiétudes trouveront une réponse favorable. La Scoop-CA CIMA/BF veut nous aider à gagner plus. » a-t-il affirmé.

Patrice Yaméogo, Technicien supérieur à la retraite présent à l’ouverture de la BIL

Technicien supérieur d’agriculture à la retraite depuis 2014, mais toujours actif sur le terrain, Patrice Yaméogo a d’emblée souhaité plein succès à la BIL, avant de tirer son chapeau au distributeur agréé de la CIMA/BF à Manga, Casimir Kabré, qui depuis des années fait de la qualité son leitmotiv. « A chaque fois que je travaille avec un producteur, je l’oriente chez Casimir parce qu’il a un agrément.», se réjouit-il.  Après Manga la Scoop-CA CIMA mettra le cap sur Dedougou et Banfora pour l’ouverture de deux autres boutiques. D’ici 2024, elle compte couvrir tout le territoire national.

Sougrinoma Ismaël GANSORE

198 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *