6ème conférence ouest-africain de l’agriculture biologique : Nourrir le monde sans l’empoisonner, plus de 200 experts y réfléchissent

novembre 23rd, 2021 | par afriktilgre@
6ème conférence ouest-africain de l’agriculture biologique : Nourrir le monde sans l’empoisonner, plus de 200 experts y réfléchissent
Agro-pastoral
0

La ville de Ouagadougou abrite la 6ème conférence ouest-africain de l’agriculture biologique. Cette conférence dont l’ouverture a eu lieu ce mardi 23 novembre 2021, réunit plus de 200 experts d’Afrique de l’ouest autour du thème : « Nourrir le monde sans l’empoisonner ». Il est question de trouver non seulement des solutions aux défis que rencontre l’agriculture biologique, mais aussi de booster l’agriculture biologique et ses méthodes afin de nourrir sainement les consommateurs.

Une vue des participants à la conférence

Porté par le Conseil National de l’Agriculture Biologique (CNABio), le 6ème rendez-vous ouest-africain de l’agriculture biologique a  ouvert ses portes ce mardi 23 novembre 2021, à Ouagadougou, sous le thème « Nourrir le monde sans l’empoisonner ». Cette conférence est une lucarne offerte à plus de 200 experts d’Afrique de l’Ouest, pour faire la situation de chaque pays en matière de production biologique et  agroécologique mais aussi, pour démontrer leurs expériences.

A en croire Abdoulaye Ouédraogo, Président du Conseil d’Administration ( PCA) du CNABio, beaucoup de Burkinabè sont empoisonnés par leurs nourritures alors qu’il existe des pratiques agroécologiques pour mieux produire sans pour autant empoisonner la terre, la santé du producteur et du consommateur.

Abdoulaye Ouédraogo, Président du Conseil d’Administration ( PCA) du CNABio

« Notre mission c’est d’arriver à produire sans empoisonner. Cela revient à produire la nourriture sans injecter les produits chimiques nocifs à la terre et à la santé. Au cours de cette conférence, différentes expériences seront partagées sur ce sujet», explique-t-il.

De ce fait, le PCA du CNABio a invité l’ensemble des participants à être attentifs, à mieux partager leurs savoir-faire et à récolter les bonnes méthodes qui peuvent permettre au Burkina Faso d’avancer dans la promotion de l’agroécologie.

Le Burkina Faso s’est engagé dans la promotion des pratiques agroécologiques sur au moins 30% des emblavures à l’horizon 2030. Ainsi pour Yacia Kindo, représentant du Ministre de l’Agriculture des aménagements hydro-agricoles et de la mécanisation, l’agriculture intensive ne peut plus prospérer longtemps tant ses dangers sur la santé humaine, animale ainsi que l’environnement sont de plus en plus évidents.

Yacia Kindo Secrétaire Général du Ministère en charge de l’Agriculture

C’est en cela dit-il, l’agroécologie et l’agriculture biologique trouvent un regain d’intérêt car ces modes de productions sont plus respectueux de l’environnement et offrent des garanties d’une alimentation saine et équilibré. Cette conférence va permettre de jeter les réflexions, de partager les bonnes expériences et voir comment enclencher réellement ce mode d’agriculture au Burkina-Faso, ajoute-t-il.

Selon Ibrahim Ouédraogo, Représentant du représentant résidant de la FAO au Burkina Faso, l’agroécologie et l’agriculture biologique sont des modèles d’agricultures à promouvoir partout en Afrique et particulièrement dans les zones arides.

Ibrahim Ouédraogo, Représentant du représentant résidant de la FAO au Burkina Faso

« Face aux effets du changement climatique qui menacent la sécurité alimentaire, l’agroécologie est une réponse efficace en terme de résilience des populations surtout des plus vulnérables, contrairement à  l’agriculture conventionnelle qui accélère le changement climatique, repose sur des intrants couteux et n’est pas résiliente au choc climatique», justifie Ibrahim Ouédraogo.  Néanmoins, il recommande la mise à l’échelle de l’offre de produits biologiques, pour les rendre disponibles et accessibles à toutes les bourses.

Rappelons que cette conférence ouest Africaine se tient du 23 au 26 novembre 2021 à travers des panels, des visites de sites de productions agroécologiques et biologiques, et une exposition vente.

Fernand Appia

115 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *