40e ANNIVERSAIRE DE L’ENESA Une célébration sous le signe de l’émergence

juillet 18th, 2019 | par afriktilgre@
40e ANNIVERSAIRE DE L’ENESA Une célébration sous le signe de l’émergence
Agro-pastoral
0

Les journalistes se sont fortement mobilisés pour le point de presse

Du 24 au 26 juillet prochain l’Ecole Nationale de l’Elevage et de la Santé Animale (ENESA) célébrera ses 40 ans d’existence. À cet effet, les premiers responsables de l’école étaient devant la presse ce mardi 16 juillet à Ouagadougou pour décliner les grandes axes de ces noces d’émeraude, qui souhaitent accoucher d’une nouvelle ENESA.

2019 marque la quarantième année d’existence de l’Ecole Nationale de l’Elevage et de la Santé Animale, jadis connue sous l’appellation de Ecole Nationale des Infirmiers Vétérinaires (ENIV). Ces 40 ans d’existence l’organe dirigeant de l’établissement ne souhaite pas les laisser passer sous silence. Il prévoit, à partir du 24 juillet, 72h de festivités riches en communications sur des grandes questions de l’élevage et de la santé animale, une signature de convention avec l’Université Nazi Boni, pour l’ouverture dès la rentrée prochaine du cycle des ingénieurs d’élevage, des activités socio-culturelles et bien d’autres. Devant un parterre de journalistes ce mardi 16 juillet, le directeur général de l’ENESA, Dieudonné Tialla a confié que, la célébration de cet anniversaire permettra d’assurer une meilleure visibilité de l’ecole et un accompagnement conséquent de la mise en œuvre de son plan stratégique de développement et de son plan d’actions opérationnel 2018-2022. Un plan stratégique qui se résume par une volonté de construire une ENESA émergente, poursuit Dieudonné Tialla.

Le directeur général de l’ENESA, Dieudonné Tialla ambitionne construire une ENESA émergente

Pour atteindre cette émergence, le directeur général et son équipe ambitionnent  rehausser le niveau de la formation, afin de mettre à la disposition de la nation Burkinabè des professionnels de qualité et en quantité suffisante. A ce rehaussement du niveau de la formation s’ajoute la volonté de diversifier les offres de formations, d’où l’ouverture très prochaine du cycle des ingénieurs d’élevage. Par la suite, le directeur général a indiqué que la jeunesse Burkinabè a compris la grande importance de l’élevage en matière de lutte contre la pauvreté, raison pour laquelle la demande au niveau de la formation en santé animale et en élevage est très forte. La preuve, en cette année académique 2018-2019, l’école compte dans ses effectifs 521 inscrits privés sur 682 etudiants au total. Pour cela, l’ENESA veut être l’interface pour répondre au mieux à cette attente, a en croire les explications de Dieudonné Tialla. Il faut noter que la célébration du 40e anniversaire se fera concomitamment avec la sortie des promotions 2017-2019. Rappelons également que, de 1957 à 2018 l’ENESA a formé 2901 professionnels dont 1732 agents technique d’élevage, 965 techniciens supérieurs d’élevage, 134 conseillers d’élevage, 34 aides laborantins et 36 techniciens supérieurs de laboratoire d’élevage.

Sougrinoma Ismaël GANSORE

140 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *