Formation Organic Leaders Course (OLC) : 19 leaders formés pour soutenir le développement de l’agriculture Biologique au Burkina Faso et en Afrique

novembre 25th, 2019 | par afriktilgre@
Formation Organic Leaders Course (OLC) : 19 leaders formés pour soutenir le développement de l’agriculture Biologique au Burkina Faso et en Afrique
Agri-innove
0

Sous l’initiative de l’IFOAM – Organic International, une organisation fédérant les acteurs de l’agriculture biologique au niveau mondial, s’est tenue du 19 au 24 novembre 2019, à Koubri, la dernière session résidentielle de la formation Organic Markets for Development – Organic Leadership Course (OM4D-OLC) Burkina Faso 2019. Pour l’occasion, ce sont 19 nouveaux Leaders qui ont reçu, le dimanche 24 novembre 2019, une attestation de réussite après une formation exigeante de 09 mois.

Le programme vise à faciliter le développement de leaders en agriculture biologique (AB), en leur donnant l’occasion d’acquérir les connaissances, les compétences et les attitudes nécessaires pour diriger, et aider le mouvement biologique dans un contexte mondial et/ou local. Le contenu et l’approche du cours ne visent pas à former des spécialistes en la matière, c’est-à-dire des experts en agriculture, des certificateurs, etc., mais d’identifier et de développer des leaders qui ont une compréhension globale, et qui sont exposés aux sujets et défis auxquels fait face le secteur biologique.

La formation a débuté en Mars 2019 avec la première session résidentielle de la formation pour une durée de 08 jours. Au cours de cette session, les participants ont pu avoir une formation holistique du secteur du secteur de l’agriculture biologique. Notamment sur la production agricole biologique, l’origine, l’histoire et les pionniers de l’agriculture biologique, les systèmes de garantie biologique, les marchés, les chaînes de valeur et d’approvisionnement biologiques, les structures de soutien, le plaidoyer politique, le leadership et management ainsi que la communication.

Une vue des leaders pendant les travaux

Entre les deux sessions Face-à-Face, les participants ont complété chacun 3 devoirs individuels liés à l’AB, la production d’un rapport sur une problématique précise au Burkina Faso. La rédaction d’un plan de développement personnel sous forme de projet ainsi qu’une interaction avec le public, par exemple un article ou une interview dans un média, une présentation lors d’un séminaire ou une conférence, etc. En plus de ces devoirs individuels, 8 sessions en ligne (webinaires) mensuelles ont été organisées afin d’approfondir des sujets spécifiques et maintenir le contact entre les participants/participantes et les formateurs. Au cours de la dernière session résidentielle de 5 jours, les leaders ont échangé sur les différents plans de développement des participants ainsi que sur des sujets stratégiques avant d’être récompensés avec une attestation de réussite lors de la clôture le dimanche 24 Novembre.

« Au sortir de cette formation, les leaders doivent avoir la capacité de comprendre, analyser de manière holistique et guider le secteur de l’agriculture biologique à l’intérieur et à l’extérieur du Burkina Faso afin d’assurer sa durabilité », a souligné, Hervé Bouagnimbeck, l’un des formateurs du programme.

Hervé Bouagnimbeck un des formateurs du programme

  Selon les leaders, cette formation a été bénéfique à plus d’un titre. « Cette formation nous a permis de mieux comprendre le BioSPG. Elle permettra de booster notre production, de faire appel à d’autres personnes qui sont dans le conventionnel et les convertir en acteurs de l’agriculture biologique », rapporte Mme Sedgho/ Hiema Sophie, fondatrice de la Saisonnière. Pour Claude Arsène Sawadogo, administrateur gérant de Bioprotect, « participer à cette formation a permis de renforcer nos compétences en matière de leadership afin de mieux appuyer les structures partenaires et défendre les intérêts de l’agriculture biologique ».

Claude Arsène Sawadogo ( au milieu), administrateur gérant de Bioprotect

L’OLC est une formation proposée en Anglais par l’IFOAM – Organic International à travers le monde depuis 2012. Le programme a été organisé pour la première fois en Afrique francophone cette année avec deux cours au Togo et au Burkina Faso dans le cadre du projet Organic Markets for Development (OM4D) de l’IFOAM – Organic International avec le soutien au Burkina Faso du Conseil National de l’Agriculture Biologique (CNABio). Les formations au Togo et au Burkina ont été facilitées par Hervé Bouagnimbeck (Cameroun) et Famara Diédhiou (Sénégal).

Fernand Appia

104 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *