200 CAS DE GROSSESSES NON DESIREES AU 11 DECEMBRE 2018: Le FACJP ne veut pas que le même scénario se répète à Tenkodogo.

juillet 23rd, 2019 | par afriktilgre@
200 CAS DE GROSSESSES NON DESIREES AU 11 DECEMBRE 2018: Le FACJP ne veut pas que le même scénario se répète à Tenkodogo.
Astuce santé
0

Le présidium de la conférence de presse avec au milieu le coordonnateur du FACJP, Zié Diarra

Zero cas de grossesses non désirées à la célébration du 59ème anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso à Tenkodogo. C’est le souhait du Festival Action Jeunesse pour le Civisme et la Paix ( FACJP), jadis connu sous l’appellation Festival des Arrondissements de Ouagadougou. Les premiers responsables de l’évènement l’ont fait savoir ce lundi 22 juillet 2019 lors d’un point de presse à Ouagadougou.

Avant la célébration de l’édition 2019 de la fête de l’indépendance du Burkina Faso, le FACJP veut “armer” les jeunes filles de la ville de Tenkodogo contre d’éventuels cas de grossesses non désirées. Pour cela, il prévoit dès le samedi 03 Août prochain un spectacle de sensibilisation à l’école Centre de ladite ville, sous le coup de 18h30mn. L’activité se deroulera autour du thème < Grossesses précoces en milieu scolaire : causes et solutions> et le sous thème < 11 décembre 2018 à Manga, 200 cas de grossesses enregistrées, 11 décembre 2019 à Tenkodogo, zéro cas de grossesses non désirées>. Parlant du sous thème, le coordonnateur du FACJP Zié Diarra a d’emblée souligné qu’il ne faudra pas que les jeunes filles se laissent berner par les hommes, toute chose qui pourrait conduire aux mêmes conséquences désastreuses survenues après le 11 décembre à Manga.

Le coordonnateur du FACJP veut une fête de l’indépendance à Tenkodogo sans cas de grossesses non désirées

La sensibilisation se fera à travers des échanges directs avec la jeunesse du Boulgou, notamment les jeunes filles, sous la conduite de spécialistes de santé, selon les explications du coordonnateur. La soirée sera agrémentée aussi par des prestations humoristiques et musicales avec les homotockés et bien d’autres artistes musiciens connus de la localite, ajoute Zié Diarra. Il a précisé également que, bien avant le 27 juillet le FACJP a mené une campagne de proximité auprès des jeunes de Tenkodogo, dans le but de recueillir leur assentiment. A ce jour le festival jouit d’une belle image au niveau de la franche jeune de Tenkodogo, parce que cette jeunesse a compris qu’une grossesse non désirée peut détruire un avenir prometteur, poursuit Zié Diarra.

Tenkodogo accueillira la première édition du FACJP

La première édition du FACJP se tiendra sous la présidence du Ministère de la Santé et le parrainage du Ministère de l’Education Nationale de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues Nationales. Par la suite, le coordonnateur du FACJP a confié que le festival peine a mobilisé son budget qui s’élève à5 millions de FCFA, raison pour laquelle il demande le soutien de bonnes volontés. Rappelons que le Festival des Arrondissements de Ouagadougou a pris la dénomination de Festival Action Jeunesse pour le Civisme et la Paix pour pouvoir s’étendre sur tout le territoire national, au regard de l’engouement qu’il suscitait auprès de la jeunesse, et dans le souci de le pérenniser. Il sera organisé de facon rotative de sorte à couvrir les 13 régions du Burkina Faso, conclut Zié Diarra.

Sougrinoma Ismaël GANSORE

101 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *