REMISE DE VIVRES A L’ARRONDISSEMENT 6: Et si le donateur avait pensé au riz local?

août 27th, 2019 | par afriktilgre@
REMISE DE VIVRES A L’ARRONDISSEMENT 6: Et si le donateur avait pensé au riz local?
L'autre regard
0

Un échantillon des sacs de riz qui ont été remis à l’arrondissement 6

Le dimanche 17 Août 2019, le premier responsable de Ramadan Hôtel El Hadj Amidou Ouédraogo alias Amidou Carreaux est venu en aide aux personnes vulnérables de l’arrondissement 6 de Ouagadougou, avec 6 tonnes de riz et plusieurs cartons de pâtes alimentaires. Les 6 tonnes étaient composées de sacs de 50 kg d’une marque indienne appelée Radhika. Sans vouloir mettre en cause la qualité du riz offert, nous estimons que le donateur pouvait aller au bout de son patriotisme, en offrant du riz local à ses concitoyens. Si les 6 tonnes étaient du riz de Bagré, du Sourou ou tout autre riz local, El Hadj Amidou Ouédraogo aurait pu, au delà des personnes vulnérables de l’arrondissement 6, arracher le sourire à un producteur ou à un commerçant à quelque part sur le territoire national. La plupart des spécialistes du développement s’accordent à dire que, l’essor d’un pays est intimement lié au comportement de sa population. Si le Burkina Faso veut rééquilibrer sa balance commerciale qui depuis des années est structurellement déficitaire, il faut que les Burkinabè arrêtent de donner un coup d’accélérateur aux importations du pays, en tournant le dos à certains produits importés qu’on peut trouver sur place, comme le riz. C’est bien d’offrir du riz aux ménages en situation de précarité, surtout en ce temps de soudure, mais c’est encore mieux que ce riz soit du local.

Sougrinoma Ismaël GANSORE

42 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *