Projet PRADCIFK : L’UMOCI Burkina Faso et l’AGK organisent un atelier sur les marchés d’exportation des produits à base de Karité

décembre 8th, 2020 | par afriktilgre@
Projet PRADCIFK : L’UMOCI Burkina Faso et l’AGK organisent un atelier sur les marchés d’exportation des produits à base de Karité
Agroalimentaire
0

Une cinquantaine d’acteurs de la filière karité du Burkina Faso (issus des trois mailons notamment la production, la transformation et la distribution) ont participé à un atelier sur la promotion et la durabilité de l’industrie du karité. C’était le vendredi 4 décembre 2020, à la salle de conférence de l’OCADES à Bobo Dioulasso. L’atelier visait à présenter les opportunités de marché pour les produits du karité et définir une stratégie pour y accéder.

Le discours d’ouverture officielle de l’atelier a été prononcé par Monsieur BAYALA Valéry, représentant le Directeur régional par intérim du commerce extérieur. Au nom de l’Unité de Mise en Œuvre du Cadre Intégré Renforcé au Burkina Faso, monsieur BAYALA a mis en exergue les activités entrant dans le cadre de la mise en œuvre du Programme Régional d’Appui au Développement Commercial de la Filière Karité́ (PRADCIFK), soutenu par le Cadre Intégré́ Renforcé (CIR). Il a notamment souligné l’étude d’identification et de priorisation des marchés d’exportation africains et asiatiques pour les PME du karité́ d’Afrique de l’Ouest.

En outre, cette étude, réalisée en deux parties, évalue la viabilité́ commerciale de la filière karité́ sur des marchés sélectifs en fonction des facteurs relatifs à l’offre et à la demande. Une analyse de l’indice du marché́ a ensuite été́ initiée afin de déterminer le niveau des consommateurs cibles potentiels ainsi que les entreprises, en se basant sur des facteurs démographiques spécifiques et d’autres attributs du marché. L’étude révèle que les marchés les plus prometteurs en matière d’exportation du Karité ainsi que ses dérivés sont notamment en direction de la Chine, le Japon, la Corée du sud, l’Afrique du Sud, l’Angola et le Kenya.

Soulignant l’importance de la filière karité dans l’économie nationale, monsieur BAYALA a invité les acteurs de la filière à saisir les opportunités de marché que leurs offre ce projet. Suite aux conclusions de cette étude, le PRADCIFK permettra à 120 entreprises et détaillants d’Afrique de l’Ouest de participer à 10 foires et expositions cosmétiques en Afrique, et à 60 entreprises et détaillants d’Afrique de l’Ouest de participer à 6 foires et expositions cosmétiques en Asie.

La cérémonie d’ouverture officielle a également connu la participation de Madame Antoinette OUEDRAOGO réprésentante du Burkina Faso au sein du comité exécutif de l’Alliance Globale du Karité et madame Félicité YAMEOGO représentant la Table Filière Karité (TFK). Une cinquantaine d’acteurs provenant des trois mailons notamment la production, la transformation et la distribution étaient présents au cours de cet atelier.

Wosonawan

152 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *