Côte d’Ivoire: le pays a du mal à vendre les droits d’exportation sur sa récolte de cacao

novembre 9th, 2020 | par afriktilgre@
Côte d’Ivoire: le pays a du mal à vendre les droits d’exportation sur sa récolte de cacao
Agro-pastoral
0

En Côte d’Ivoire, les nuages s’accumulent sur la campagne de commercialisation 2020/2021. D’après Reuters qui cite des sources proches du Conseil du Café-Cacao (CCC), le pays a du mal à vendre par anticipation les droits d’exportation sur la récolte intermédiaire 2020/2021 prévue pour atteindre 500 000 tonnes.

Depuis le début de la saison le 1er octobre, le régulateur a écoulé des contrats se rapportant à un volume compris entre 15 000 et 20 000 tonnes de cacao contre un stock compris entre 50 000 et 70 000 tonnes à la même période de la saison précédente. Ces difficultés dans la commercialisation extérieure s’expliquent par le ralentissement des activités de l’industrie mondiale de la transformation du fait des conséquences du coronavirus.

Cette situation rajoute au casse-tête des autorités de la filière qui doivent déjà gérer les revendications des opérateurs locaux du Groupement professionnel des exportateurs de café et de cacao (GEPEX).

Pour rappel, la Côte d’Ivoire vend par anticipation 70 à 80 % de sa récolte globale afin de tirer profit d’éventuelles hausses des cours mondiaux et pour fixer le prix minimum aux producteurs en début des campagnes principale et intermédiaire.

La récolte intermédiaire 2020/2021 représente environ 23 % de la production totale envisagée par le pays (2,2 millions de tonnes).

Source Agence Ecofin

182 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *