Campagne agricole région du Centre-Ouest: l’exploitation agricole de Anasse Yago qui vaut 37 000 000 de FCFA

août 28th, 2020 | par afriktilgre@
Campagne agricole région du Centre-Ouest:      l’exploitation agricole de Anasse Yago qui vaut 37 000 000 de FCFA
Le fil vert
0

En mission de suivi de la campagne agricole dans la région du Centre-Ouest, le mercredi 26 août 2020, le ministre de l’Agriculture et des Aménagements Hydro-agricoles, Salifou Ouédraogo, est resté admiratif de l’exploitation agricole de Anasse Yago, l’agriculteur qui s’est lancé dans la diversification agricole.

Au secteur 5 de Léo, dans la province de la Sissili, Anasse Yago s’est engagé dans la diversification agricole. A la différence de nombreux agriculteurs de la région, il a choisi de se mettre dans la culture de plusieurs variétés de plantes et surtout de certains tubercules dits “moins propices” aux sols des pays sahéliens comme le Burkina Faso, notamment l’igname et le manioc.

Le ministre en charge de l’agriculture est resté admiratif de l’exploitation agricole de Anasse Yago

Ce brave brave paysan dispose d’une superficie de 27 ha de terre dont 22,5 ha exploitée. On y trouve une variété de tubercules (l’igname, le manioc et la patate douce à peau orange) mais aussi le niébé, le sorgho, le maïs, le mungbean, des manguiers et des anacardiers. En fin de campagne agricole, l’ensemble des cultures fourniront à l’exploitant plus de 37 000 000 de francs CFA.

Cependant, le producteur reste préoccupé par la sécurisation foncière de ses terres. Face à cette préoccupation, le ministre Salifou Ouédraogo a pris l’engagement d’y veiller, en collaboration avec les parties prenantes à ce processus. Il a aussi décidé de la mise en place d’un cadre de réflexion pour la relance de la production de l’igname dans la zone et a invité les jeunes à se lancer dans la production des tubercules.

Notons que dans la région du Centre-Ouest, les objectifs de production sont fixés à 542 500 tonnes de céréales, 132 000 tonnes de cultures de rente et 142 000 tonnes d’autres cultures vivrières.

Fernand Appia

183 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *