Burkin’Daaga III : La zone UEMOA sera présente

septembre 1st, 2020 | par afriktilgre@
Burkin’Daaga III : La zone UEMOA sera présente
Agroalimentaire
0

Prévue du 26 octobre au 1er novembre 2020, sur le site du FESPACO, la troisième édition du Burkin’Daaga ouvrira quelques stands pour la zone UEMOA.  C’est l’information majeure que le comité d’organisation a donné, ce mardi 1er septembre 2020, au cours d’un point de presse tenu à la maison de l’entreprise de Ouagadougou.

A trois ans d’existence, le Burkin’Daaga ou la foire du « Consommons local » veut s’internationaliser. Cette année, elle prévoit des stands pour les pays de la zone UEMOA. Cette innovation arrive au moment où la commission de l’UEMOA vient de décréter octobre 2020 comme le “Mois du consommons local dans toute la zone UEMOA.”. Abdoul Kader Kondombo, président du comité d’organisation, a confié que l’association Burkina WA MEDO, structure organisatrice de la foire, ambitionne même de tenir des éditions du Burkin’Daaga à l’extérieur du pays, afin de témoigner de l’esprit d’ouverture de la foire.

Abdoul Kader Kondombo président du comité d’organisation du Burkin’Daaga III

A quelques semaines du début de cette messe du consommer local au Burkina Faso, Ibrahim Ouédraogo président de Burkina WA MEDO s’est dit satisfait du grand engouement autour des stands d’expositions. « La demande en stands dépasse l’offre, mais quelques stands sont toujours disponibles pour les intéressés » finit-il par lâcher. Par la suite, Abdoul Kader Kondombo est revenu à la tâche pour affirmer que, les Burkinabè créent, raison pour laquelle un sursaut patriotique pour le self développement doit être entretenu et consolidé. La troisième édition du Burkin’Daaga sera meublée par des expositions vente, des animations musicales, des panels débats et surtout des projections cinématographiques d’œuvres Burkinabè.

 Burkina WA MEDO veut rendre au pays des hommes intègres son lustre d’antan dans le monde du septième art. Pour arriver à cela, Aboul Kader Kondombo estime qu’il faut soutenir les réalisateurs et garnir les programmes des chaines de télévisions nationales avec des productions locales. Des plaidoyers seront initiés dans ce sens, à en croire le président du comité d’organisation. Le thème de cette troisième édition est «  Process, innovation et transfert technologiques : quelles stratégies nationales pour intégrer les chaines de valeurs régionales et internationales. ».

Sougrinoma Ismaël GANSORE    

202 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *