BURKINA : Un braconnier condamné à de lourdes peines par le Tribunal de Grande Instance de Manga

juillet 27th, 2020 | par afriktilgre@
BURKINA :       Un braconnier condamné à de lourdes peines par le Tribunal de Grande Instance de Manga
Agro-pastoral
0

Un braconnier a été condamné à 12 mois de prison ferme par le Tribunal de Grande Instance de Manga le mercredi 8 juillet 2020.


Il était poursuivi pour circulation dans une forêt classée sans autorisation, détention d’arme servant à la chasse dans une aire de protection faunique sans autorisation, chasse sans autorisation et abattage d’animaux dont deux suités. Au nombre de ces animaux abattus illégalement figurent l’Hippotrague , le Céphalophe de Grimm et le Guib harnachée.


En plus de la condamnation de 12 mois de prison ferme, il a été condamné avec sursis, à payer une amende de un million (1. 000.000) FCFA. Il versera aussi au Ministère de l’Environnement de l’Economie Verte et du Changement Climatique de deux millions(2.000.000)FCA au titre de dommages et intérêts.


Au terme du procès, les défenseurs de la faune sauvage saluent cette décision courageuse et souhaitent que la justice ait davantage une main lourde lorsqu’il faudra sanctionner les délinquants impliqués dans les infractions fauniques. Ils pensent qu’une telle sentence contribuerait à dissuader des potentiels contrevenants à la loi faunique et motiverait davantage le personnel chargé de veiller à la protection de ces animaux.


En rappel, ce braconnier avait été interpellé le 17 mai 2020 par les éco gardes de Nahouri Safari dans le complexe écologique de Pô-Nazinga-Sissili( PONASI).
Seule une application rigoureuse de la loi permettrait de garantir la survie de ces animaux, pense un responsable de l’ONG Conservation Justice.

131 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *