Banfora / Transformation des produits locaux: La SCOOPS-BADEYA vend le Burkina à l’étranger

octobre 18th, 2020 | par afriktilgre@
Banfora / Transformation des produits locaux: La SCOOPS-BADEYA vend le Burkina à l’étranger
Foires
0

La vie associative tourne en plein régime à Banfora. Il en est de même pour le secteur de la transformation. En association où individuellement, les transformateurs (trices) de la cité du ronier rivalisent de créativité, d’ingeniosité et d’ardeur pour mettre sur le marché des produits de qualité répondant aux besoins des populations. Au nombre de ces associations figure la Société Coopérative Simplifiée BADEYA ( SCOOPS-BADEYA).

Dirigée par Mme Ettié Mamina, la Société Coopérative Simplifié BADEYA ( SCOOPS-BADEYA) est basée au secteur 8 Dianabama 2 de la ville de Banfora et compte 35 membres, femmes actives, qui s’adonnent à coeur joie à leur métier qu’est la transformation des produits locaux. L’Association commercialise entre autres, la farine de manioc, le Tapioka, l’amidon, la poudre du pain de singe et le sésame.
Les matières premières utilisées dans la transformation de ces différents produits sont collectées auprès des producteurs locaux de Banfora et en grande partie auprès des producteurs de Bobo-Dioulasso et d’Orodara.

Avec un packaging simple ( sachet plastique transparent et une étiquette) encore loin du design plus vendant, adapté, attirant et innovant de ceux des multinationales, les produits de l’Association ont traversé les frontières du Burkina Faso.
Nous vendons lors des différentes foires, dans notre local et nous reçevons des commandes des pays frontaliers comme le Mali et le Togo. Nous désservons également la ville de Banfora est ses environs” dixit Traoré Maténin, commerciale et fille de la Présidente de l’Association.

La formation étant un outil de positionnement, d’apprentissage et de perfectionnement, l’Association compte ainsi, former ses membres en marketing et en hygiène pour être encore plus compétitive sur le marché.

La Présidente Ettié Mamina nourrit de nombreuses ambitions pour l’Association cependant, les moyens financiers pour les concrétiser font défaut.
Nous ne bénéficions pas véritablement de l’accompagnement des structures étatiques, nous contractons plutôt des prêts auprès des structures bancaires pour faire fonctionner l’Association. Néamoins, nous avons bénéficié du Fonds d’Appui aux Activités Rémunératrices des Femmes (FAARF) de l’Action sociale“, témoigne Maténin Traoré.

Maténin Traoré nourrit de grandes ambitions pour son association

Au cours de notre rencontre à Dedougou, à l’occasion de la commémoration de la 40è Journée Mondiale de l’Alimentation, elle a tenu à encourager toutes les initiatives visant à promouvoir les produits locaux issus de la transformation notamment, les foires qui sont des espaces de promotion, de visibilté, d’échange et de rencontre entre les acteurs et les partenaires.

Fernand Appia

233 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *