AGRICULTURE BIOLOGIQUE: Des cadres du MAAH à l’école du CNAbio Burkina Faso

juin 13th, 2019 | par afriktilgre@
AGRICULTURE BIOLOGIQUE: Des cadres du MAAH à l’école du CNAbio Burkina Faso
Agro-pastoral
0

30 cadres du Ministère de l’Agriculture et des Aménagements Hydro-agricoles ( MAAH) ont bénéficié de l’expertise du Conseil National de l’Agriculture Biologique ( CNAbio Burkina Faso), à travers un atélier de trois jours qui a ouvert ses portes le lundi 10 juin 2019 à Ziniaré. Une formation qui vise à intégrer progressivement le bio dans les habitudes de production.

“ L’agriculture devrait être la première activité de santé. Le paysan doit préceder le médecin” disait l’Essayiste et Agriculteur Francais Pierre Rabhi. C’est pour rendre réel ce souhait de travailler à ce que l’agriculteur utilise des techniques de culture qui préservent la santé de l’homme et la biodiversité que, ces 30 techniciens issus des 13 Directions Régionales de l’Agriculture et des Aménagements Hydro-agricoles renforcent leurs capacités autour de l’agriculture biologique.

Avant le début des travaux, la Directrice Régionale de l’Agriculture et des Aménagements Hydro-agricoles du plateau central, Boly/ Serme Bibata a indiqué que, le présent atelier est le bienvenu dans la mesure où l’utilisation des pesticides, souvent non-homologués, est devenue abusive au Burkina Faso et dans l’oubritenga en particulier.

Elle a ajouté que, les différents cadres qui seront formés encadrerons à leur tour les agents terrains, afin qu’ils puissent aider les producteurs à minimiser l’utilisation des produits chimiques. Par la suite le président du CNAbio Burkina Faso, Abdoulaye Ouédraogo a précise que, durant les trois jours il s’agira de montrer aux participants le concept de l’agriculture biologique , sans oublier ses principes.

Le CNAbio et la Direction Générale des Productions Végétales ( DGPV) travailleront en effet à outiller les 30 acteurs du MAAH sur la manière dont le Burkina Faso doit readapter son système agricole actuel dominé par l’utilisation des pesticides, selon les explications de Abdoulaye Ouédraogo.

Le Président du CNAbio Burkina Faso, Abdoulaye Ouédraogo en compagnie de la Directrice Régional de l’Agriculture et des Aménagements Hydro-agricoles, Boly/Sermé Bibata

Pour atteindre cet objectif, les reflexions se méneront en salle et à travers une sortie terrain, au dernier jour de l’atelier, sur des fermes biologiques où des producteurs ont decidé de dire non aux pesticides, précise t-il.

Prosper Zemba, Point focal Agroécologie et Agriculture du MAAH

Visiblement satisfait de la mobilisation des participants, le point focal Agroécologie et Agriculture du MAAH Prosper Zemba s’est dit convaincu de la qualité des enseignements qui seront dispensés, au regard de l’image positive  que le CNAbio vehicule depuis 2011 en matière d’agriculture biologique. Rappelons que l’atelier se tient à un moment où certains techniciens du departement de l’agriculture Burkinabé sont septiques quand à un retour à la production biologique.

Sougrinoma Ismaël GANSORE

30 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *