15ème Session de la Conférence de l’UPCI : Des questions environnementales seront à l’ordre du jour

janvier 18th, 2020 | par afriktilgre@
15ème Session de la Conférence de l’UPCI : Des questions environnementales seront à l’ordre du jour
Le fil vert
0

Devant la presse le vendredi 17 janvier dernier pour parler de l’organisation de la 15ème session de la conférence de l’Union Parlementaire des états membres de l’Organisation de la Coopération Islamique (UPCI), prévue du 26 au 31 janvier prochain à Ouagadougou, le Président de l’Assemblée Nationale (PAN) du Burkina Faso, Alassane Bala Sakandé, a confié sans grande précision que des questions liées à l’environnement seront débattues au cours de cette rencontre internationale.

Alassane Bala Sakande a laissé entendre ce vendredi 17 janvier 2020 au cours de la conférence de presse sur l’organisation de la 15ème session de l’UPCI que, la question de la protection de l’environnement sera discutée par les différentes délégations qui effectueront le déplacement de Ouagadougou. Il a poursuivi en indiquant que, les différents thèmes seront confirmés ultérieurement avec les détails nécessaires.

Par la suite, le patron des législateurs a souligné qu’à jour j moins 10 de la conférence, le comité d’organisation a enregistré plus d’une quarantaine de délégations en provenance des 54 états membres de l’UPCI. Ce qui représente 400 participants. « Nous continuons d’en enregistrer, nous visons plus de 500 participants. » a-t-il precisé. Plus de 15 présidents d’Assemblée et Organisations interparlementaires, dont la présidente de l’union parlementaire qui est la faitière des organisations parlementaires dans le monde, ont confirmé leur participation, selon Alassane Bala Sakandé.

Alassane Bala Sakande a declaré que la 15ème session de l’UPCI compte réunir plus de 500 participants

Plus loin, le Président de l’Assemblée Nationale a fait savoir qu’en organisant cette conférence, le pays des hommes intègres veut montrer aux yeux du monde qu’il reste fréquentable, malgré certaines informations qui lui collent à tort ou à raison des stickers de pays infréquentable. Sans trop développer les retombées économiques de la conférence pour le Burkina Faso, à travers les locations d’hôtels, de véhicules, la restauration etc, le PAN n’a pas manqué de dire qu’un des points primordiaux de cette réunion internationale est le brassage qu’elle créera entre parlementaires du pays de Thomas Sankara et ceux d’ailleurs. Pour cela, il invité l’ensemble des Burkinabè à faire preuve d’hospitalité à l’endroit de tous ceux qui feront le déplacement.

Rappelons que l’UPCI a été créée le 17 juin 1999 à Téhéran en Iran. En dehors des 54 Etats qu’elle regroupe, elle compte aussi 23 observateurs. Elle est un organe de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI), la deuxième plus grande organisation intergouvernementale après le Nations Unies.

Sougrinoma Ismaël GANSORE

137 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *