10è anniversaire de l’OFINAP : Le ministre de l’environnement annonce la tenue prochaine de la Semaine des Aires protégées (SAP)

novembre 21st, 2019 | par afriktilgre@
10è anniversaire de l’OFINAP : Le ministre de l’environnement annonce la tenue prochaine de la Semaine des Aires protégées (SAP)
Le fil vert
0

A l’occasion du 10ème anniversaire de l’Office National des Aires Protégées (OFINAP), le Ministère de l’Environnement a organisé une conférence de presse pour annoncer l’organisation de la Semaine Nationale des Aires Protégées (SAP) du 25 novembre au 1er Décembre 2019. Cette cérémonie qui s’est tenue dans la salle de conférence dudit ministère a permis au Ministre de l’Environnement de l’Economie Verte et du Changement Climatique, Nestor Batio Bassière, de faire l’état des lieux des aires protégées du Burkina

Dans la perspective de renforcer la gestion des aires protégées, l’Office National des Aires Protégées (OFINAP) organise du 25 novembre au 1er décembre 2019 à Ouagadougou, la Semaine des Aires Protégées (SAP) sous le thème : <<La biodiversité, notre nourriture, notre santé >>. Cette activité qui aura pour pays hôte la Côte d’ivoire, se veut être une opportunité pour améliorer la visibilité des actions de conservation des aires protégées du complexe W-Arly-Pendjari (WAP), tout en mettant en évidence les enjeux et défis majeurs de gestion durable des aires protégées.

Par ailleurs, la SAP permettra de faire connaitre les potentialités des aires protégées du complexe WAP, d’améliorer la visibilité de l’OFINAP et des autres structures en charge de la gestion des aires protégées du complexe WAP. Mais aussi, de mettre en évidence la contribution des aires protégées dans l’amélioration des conditions de vie des populations et au développement socio-économique du Burkina Faso.

La cérémonie d’ouverture se tiendra le 25 Novembre 2019 sur le site du FESPACO avec en prime, des conférences publiques, une foire d’exposition vente, des émissions débats radio-télé, des jeux concours, un cross populaire et la Nuit des Aires Protégées (NAP).

Le ministre de l’environnement, Nestor Batio Bassiere, a profité de l’occasion pour faire l’état des lieux des aires protégées au Burkina Faso. Pour lui, la situation sécuritaire impacte négativement les aires protégées en laissant le champ libre aux braconniers de s’adonner à l’abattage des animaux et à pratiquer d’autres activités destructrices des aires protégées. Notamment, dans les zones de l’Est, de l’Ouest et du Centre-Sud. Aussi, cette situation freine le développement du tourisme et l’ensemble des activités liées à ce domaine, mais aussi l’économie du pays. Toutefois, le gouvernent est à pied d’œuvre avec ses partenaires pour la sécurisation des aires protégées. Un plan d’urgence sera mis en place à cet effet, rassure le ministre. Rappelons que, l’OFINAP a été créé en 2008 pour contribuer à la mise en œuvre des orientations de la politique forestière nationale, en vue de préserver la diversité biologique. Également pour lutter contre la désertification et soutenir la croissance économique durable du Burkina. A ce jour, le Burkina Faso compte 3.900.000 hectares d’aires protégées. On y dénombre 128 espèces de mammifères, 520 espèces d’oiseaux et 60 espèces de reptiles.

Fernand Appia

26 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *